Lucas Chevalier (LOSC) : « Que le club et les supporters aillent dans le même sens »

Lucas Chevalier LOSC
Anthony Dibon/Icon Sport

Quelques jours après le début de polémique entre Paulo Fonseca et les supporters du LOSC suite aux sifflets audibles lors du match nul contre Reims (1-1), Lucas Chevalier s’est exprimé dans une optique d’apaisement entre les différentes parties. Entretien. 

Comment avez-vous les événements de lundi avec les supporters et les échanges dans la foulée suite aux déclarations du coach ? 

Je me positionne en tant que joueur. J’ai entendu des sifflets, oui. Je pense qu’on a des principes de jeu, on veut faire de belles choses et on en a fait depuis le début de saison. Le coach a aussi eu des mots après le match, je pense qu’il était un peu frustré. C’était une réaction à chaud, ça peut toujours blesser surtout après un résultat qui n’est pas favorable. Le fait de ne pas gagner a nourri un peu cette polémique. Le principal est de continuer à produire ce qu’on veut faire depuis le début de la saison. Le président, le staff, les joueurs, on tire tous dans le même sens et je suis sûr et certain que les supporters seront avec nous dimanche.

Que pensez-vous du communiqué des DVE qui chargent un peu le coach ?

Je n’ai pas lu le communiqué. J’essaie de me couper un peu des réseaux sociaux mais je sais un peu les grandes lignes. Les supporters attendent beaucoup de nous et c’est toujours délicat de prendre position après ce genre de chose. Je le répète, le résultat du match a vraiment alimenté tout ça. Pour moi, c’est vraiment passager, ça ne va pas durer dès siècles. Dès dimanche, on aura tous tourné la page et on pourra se focaliser sur le terrain.

Sur le fond, comprenez-vous les sifflets du public ?

Je pense qu’on produit l’un des plus beaux du championnat. On prend beaucoup de risques mais c’est ce qui fait aussi la différence de temps en temps. Les sifflets sont-ils justifiés ? Je ne sais pas. C’était la reprise du championnat, c’était peut-être compliqué pour les supporters de voir que ça demande du temps pour évoluer sur le terrain. Maintenant, ça passe par là, je pense que ce sont des choses que tout le monde peut apprendre. On essaie vraiment de garder le projet de jeu qui est le notre depuis le début de saison. On va continuer à faire ça parce que c’est ce que le coach demande et aussi parce que c’est ce qu’on sait faire. Tout ça appartient au passé maintenant.

Vous ne trouvez pas cela surréaliste ? 

Peut-être. De mon but, on se pose parfois des questions. Le plus important est de rester focus sur le terrain, il ne faut pas que ça perturbe notre façon de jouer. C’est toujours délicat de parler de ça. On essaie de faire notre boulot. Je ne pense pas que ce soit surréaliste, c’est le football. C’est fait de belles choses et de choses plus difficiles à gérer. Il faut trouver les solutions ensemble pour en parler et aller de l’avant. Le plus important est que le club et les supporters aillent dans le même sens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *