LOSC : un mercato sans grand bouleversement

Pierre Mauroy LOSC
FEP/Panoramic/Imago

Avec seulement trois arrivées, dont une dans les derniers instants, pour trois départs majeurs, Le LOSC est resté relativement sage sur le marché des transferts. Désireux de garder la majorité de son effectif, le LOSC a-t-il réussi son mercato ? Décryptage. 

Des départs compensés numériquement

Champion de France en titre, le LOSC a vécu un marché des transferts pour le moins très calme. Alors que de nombreux observateurs pensaient que les Dogues allaient être dépouillés de ses stars, il en a été, en revanche, tout autrement. Même si trois départs majeurs sont à compter dans l’effectif du LOSC, le club nordiste a plutôt bien renfloué les caisses, en remplaçant ses joueurs partis onéreusement à moindre coup. Cadre du milieu de terrain, Boubakary Soumaré est parti pour Leicester pour 20 millions d’euros. Si le milieu défensif a laissé un vide depuis le début de saison, l’entre jeu étant beaucoup moins organisé depuis son départ, il a été numériquement remplacé par Amadou Onana. Débusqué à Hambourg pour 7 millions d’euros, le capitaine des Espoirs belges n’a, pour l’instant, joué que quelques bribes et n’a pas pu démontrer l’étendue de son talent. N’ayant pas encore la confiance de Jocelyn Gourvennec pour mener ce milieu de terrain, le natif de Dakar au Sénégal devra élever son niveau de jeu s’il espère déloger Xeka et André, pour l’instant, bien encré à leur poste.

LOSC : Le programme des dix internationaux

Le LOSC a surtout enregistré le départ de son gardien titulaire, Mike Maignan. Ayant perdu son gardien, Gianluigi Donnarumma, le Milan AC l’a remplacé par le Dogue pour la somme de 13 millions d’euros. Fort de ses grandes prestations dans les cages lilloises, le numéro 2 en Equipe de France a, laissé un grand vide dans l’arrière-garde lilloise. Sportivement, mais aussi moralement pour le reste du vestiaire, le gardien étant au club depuis 2015. Alors sans gardien de haut niveau, le LOSC a d’abord compté sur le retour de Léo Jardim de prêt de Boavista pour jouer toute la saison. Après les deux premiers matchs, où il a encaissé pas moins de sept buts, même s’il ne peut rien faire sur la grande majorité, le club nordiste a décidé de recruter un gardien plus expérimenté. Ivo Grbic est donc arrivé en prêt en provenance de l’Atlético de Madrid pour un an. Après avoir acquis de l’expérience aux côtés de Jan Oblak pendant un an, le Croate est venu apporter son caractère et un début de leadership. Il a, d’ailleurs, sécurisé et dirigé, depuis son arrivée, une défense en perdition depuis le début de saison.

Des négociations sans suites

Le départ de Luis Araujo est le seul à n’avoir pas été récompensé. Avec un temps de jeu réduit la saison passée, le Brésilien s’est envolé pour les Etats-Unis pour signer à Atlanta United contre un chèque de 10 millions d’euros. Jocelyn Gourvennec a longtemps rappelé qu’il n’a pas été remplacé juste avant la fin du mercato, le LOSC ne l’aura pas fait. Dernière recrue en date, Gabriel Gudmundsson pourrait techniquement le remplacer. Arrivé dans les derniers instants du marché des transferts pour 6 millions d’euros, le suédois a été formé en tant qu’ailier droit. Mais il a été replacé en tant que latéral gauche depuis bientôt droit an dans son ancien club du Groningue FC. Est-il le fameux remplaçant d’Araujo ou va-t-il seulement apporter de la concurrence à Reinildo et réduire encore plus le temps de jeu de Domagoj Bradaric, seul l’avenir et les choix de Jocelyn Gourvennec nous le diront.

LOSC : ​Gabriel Gudmundsson est Lillois [OFFICIEL]

Le LOSC a surtout fait face à de nombreuses sollicitations pour de nombreux joueurs importants de son effectif. Olivier Létang est, néanmoins, resté sur ses positions, ne voulant pas être dépouillé de tous ses joueurs qui l’ont mené au succès. Le club nordiste a dégoûté de nombreux clubs. Inflexible, le LOSC a voulu garder Burak Yilmaz, copieusement annoncé à Nice, mais aussi Sven Botman dans le viseur de nombreux clubs. Les Dogues champions de France, qui avait de nombreuses demandes, sont restés au LOSC, notamment Zeki Celik, annoncé dernièrement avec insistance à l’Atlético de Madrid, ou encore Jonathan Bamba, Jonathan Ikoné, Reinildo ou encore Renato Sanches. Du côté des arrivées, les discussions avec Isamël Doukouré, jeune espoir de Valenciennes, n’ont rien donné.

Le LOSC aura donc bénéficié d’environ 37 millions d’euros sur l’ensemble du marché des transferts. En recrutant des remplaçants à moindre coût, le club nordiste aura donc bien renfloué les caisses.

E.P.

Le bilan du mercato du LOSC :

Arrivées : Amadou Onana (Hambourg), Gabriel Gudmundsson (Groningue), Ivo Grbic (Atlético, p.), Adam Jakubech (Courtrai, r.p.), Angel Gomes (Boavista, r.p.), Kouadio-Yves Dabila (Mouscron, r.p.), Léo Jardim (Boavista, r.p.), Cheikh Niasse (Panathinaikos, r.p.).

Départs : Boubakary Soumaré (Leicester), Mike Maignan (Milan), Luiz Araujo (Atlanta), Rominigue Kouamé (Troyes), Adama Soumaoro (Bologne), Jean Onana (Bordeaux), Hervé Koffi (Charleroi), Scotty Sadzoute (Louvain), Lucas Chevalier (Valenciennes, p.).

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans cet article ? Contactez la rédaction en précisant le titre de l'article.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.