LOSC : Mohamed Bayo et Akim Zedadka ont-ils un avenir dans le Nord ?

LOSC Bayo Zedadka
Sandra Ruhaut/Icon Sport

Avec les recrues de Mohamed Bayo et d’Akim Zedadka, le LOSC pensait faire un bon coup. Néanmoins, après quinze journées de championnat, aucun des deux joueurs n’a réussi à se faire une place dans l’équipe de Paulo Fonseca. De quoi se questionner sur leur avenir dans le Nord de la France. 

Un constat alarmant

Tous les deux en provenance de Clermont, Mohamed Bayo et Akim Zedadka ont connu un destin assez similaire. Les deux recrues prometteuses du LOSC ont joué les deux premiers matches de la saison en tant que titulaires. Depuis ? Plus rien ou presque. En ce qui concerne le Malien, son bilan comptable en terme de temps de jeu est assez déplorable. Depuis sa titularisation contre Nantes, il n’a joué que 23 minutes contre Nice, 13 à Marseille, 5 minutes face à Toulouse, encore 5 à Lorient, seulement une minute contre Monaco, encore une fois 5 minutes à Lyon et enfin, 4 petites minutes contre Angers.

Le bilan d’Akim Zedadka est quant à lui légèrement meilleur que celui de Mohamed Bayo. L’international Algérien a connu des titularisations, après les deux premières journées, contre Marseille ou même Strasbourg. Mais il n’a jamais su se créer une vraie place au sein de l’effectif de Paulo Fonseca. Lorsqu’il ne commence pas une rencontre sur le terrain, il ne joue pas plus de 25 minutes. Ça lui est également arrivé de ne même pas rentrer sur la pelouse. Il ne faisait donc même pas partie des cinq changements du coach.

Des causes différentes, une finalité similaire

Les raisons pour lesquelles Mohamed Bayo est mis à l’écart semblent être plus extrasportives qu’autre chose. Quand on parle de ce joueur, il est important de rappeler qu’il a fauté en se payant de loisir de faire une sortie nocturne la veille de la réception du PSG. À l’époque, tout le monde lui était tombé dessus, Olivier Létang, Paulo Fonseca et même Thierry Henry. Cette affaire lui avait coûté d’être écarté du groupe lors des matches contre le PSG et l’AC Ajaccio. Il sera également aujourd’hui compliqué pour Mohamed Bayo de penser reprendre sa place de titulaire au LOSC tant les performances de Jonathan David sont plus que bonnes.

Akim Zedadka semble avoir perdu sa place de titulaire pour des raisons plus sportives que son ancien coéquipier de Clermont. En effet, après la blessure d’Ismaily et son remplacement par Bafoué Diakité, il était légitime de penser que Paulo Fonseca allait placer un latéral droit plus offensif. Akim Zedadka était tout indiqué pour ce rôle mais le coach Lillois a préféré aligner un attaquant de métier, Timothy Weah. « Akim travaille très bien tous les jours, c’est une option, promet le coach du LOSC. Quand nous jouons avec Ismaily, il est très offensif. À ce moment-là, nous avons la même dynamique à la droite avec Tim (Weah). » Il pourrait en être de même avec Akim Zedadka, qui coche toutes les cases du latéral offensif. Et s’il est compréhensible, selon le raisonnement exposé par Paulo Fonseca, de ne pas le voir jouer quand Ismaily est sur le terrain, la préférence accordée à Timothy Weah en l’absence de l’ancien joueur du Shakhtar prouve bien le crédit très limité de l’Algérien dans l’esprit du technicien portugais.

A tel point que de premières rumeurs font état d’un possible départ d’Akim Zedadka, sans doute sous la forme d’un prêt, lors du prochain mercato hivernal. Avec un temps de jeu encore plus restreint, Mohamed Bayo doit sans doute aussi se poser des questions sur son avenir. En attendant d’en savoir plus, les deux anciens Clermontois sont aujourd’hui en situation d’échec. Une perspective loin d’être envisageable l’été dernier mais une réalité difficilement contestable aujourd’hui.

Clément ROSSI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *