LOSC : les pronostics de la phase retour 2022/2023

LOSC collectif
Christophe Saidi/FEP/Icon Sport

À quelques jours du lancement de la phase retour de la saison 2022/2023 de Ligue 1, le 11 Lillois se prend au jeu de la projection et des pronostics du LOSC. Meilleur joueur, meilleur buteur, meilleur passeur ou bien encore classement final, découvrez les prévisions de notre rédaction pour cette deuxième partie de saison.

Meilleur joueur

Clément Rossi : Jonathan David

Après dix-neuf journées de championnat, l’attaquant canadien a inscrit douze buts et délivré quatre passes décisives. En plus d’être décisif, Jonathan David se montre très influant dans la construction des actions de son équipe. Lorsqu’il est aligné avec Mohamed Bayo, le numéro neuf du LOSC joue un peu plus bas sur le terrain, ce qui lui permet de toucher plus de ballons. Un nouveau rôle qui a l’air de convenir au buteur canadien.

Pavel Clauzard : Benjamin André

Patron du milieu de terrain lillois, le Français a récemment renouvelé son contrat au LOSC jusqu’en 2026. Cette prolongation est le symbole de sa volonté de s’inscrire dans le projet des Dogues dans le temps et de poursuivre sur sa lancée. Véritable métronome du jeu de Lille, ses passes ainsi que ses interceptions sont vitales afin de relancer le jeu vers l’avant. Doté du brassard de capitaine quand José Fonte n’est pas là, André sait aussi prendre ses responsabilités et guider une équipe. Très proche d’Olivier Létang, il est dans un environnement parfait pour performer et être l’homme fort de cette deuxième partie de saison. Son expérience ainsi que son niveau vont être décisifs pour l’Europe.

Meilleur buteur

Clément Rossi : Jonathan David

L’actuel meilleur buteur de Lille ne devrait pas laisser sa place sur la deuxième partie de la saison. Néanmoins, Jonathan David doit s’améliorer dans certains aspects de son jeu. En effet, même s’il marque beaucoup de buts, le joueur de 23 ans reste assez irrégulier dans ces performances. Par exemple, Jonathan David a inscrit huit de ses douze buts en l’espace de huit journées (entre la J6 et la J11). Depuis, il n’a marqué que quatre buts en championnat. Un manque de régularité qui pourrait amener le buteur canadien au sommet s’il gomme ce défaut.

Pavel Clauzard : Jonathan David

Très bien parti avec 13 buts et 4 passes décisives toutes compétitions confondues, le Canadien a pris une grande option sur cette distinction. Leader offensif du LOSC, David a été très longtemps aligné en pointe, ce qui lui a permis d’enchaîner les réalisations. Aujourd’hui positionné derrière Mohamed Bayo, son rôle sera légèrement différent, mais il devrait tout de même pouvoir marquer. Auquel cas, s’il tire des penaltys, il en aura l’occasion. Renard des surfaces, clinique quand il est appliqué, le Canadien est une valeur sure de l’attaque lilloise. Sans lui, la donne serait bien différente, même si depuis la reprise, il est moins impactant.

Meilleur passeur

Clément Rossi : Rémy Cabella

Le numéro dix du LOSC est l’une, si ce n’est la meilleure recrue du club de cette saison. En dix-neuf rencontres, Rémy Cabella a déjà délivré six passes décisives. Et au vu des performances du milieu de terrain français, il est totalement légitime de penser qu’il va au minimum doubler son nombre de passes clés. Mais pour cela, Rémy Cabella devra éviter les blessures et réaliser une fin de saison en Ligue 1 pleine en enchainant les matches.

Pavel Clauzard : Rémy Cabella

Milieu offensif arrivé cet été, Cabella est le distilleur de passes décisives par excellence. Lors de la première partie de saison, l’ancien Montpelliérain a eu de beaux automatismes avec Jonathan David. Positionné dans l’axe, Paulo Fonseca l’a légèrement replacé sur le côté, mais toujours sur le front offensif. Avec une vision du jeu très juste, il devrait demeurer meilleur passeur du LOSC à l’issue de la saison. Reste à savoir s’il sera régulier dans ses prestations et ne sera pas embêté par des pépins physiques ou des suspensions. S’il est épargné, alors son rôle sera capital.

Classement final

Clément Rossi : quatrième

À la mi-saison, les hommes de Paulo Fonseca pointent à la sixième place de classement à seulement trois points de la cinquième et quatrième places. Le club garde donc toutes ses chances pour espérer accrocher une place qui les qualifierait en coupe d’Europe. Car depuis les dernières rencontres de Lille, le projet de jeu de son entraîneur commence à être efficace. C’est simple, depuis le retour de la trêve, le bilan du LOSC est de six matches, quatre victoires, deux nuls, douze buts inscrits pour deux encaissés.

Pavel Clauzard : cinquième

Sixième, le LOSC est pleinement dans la course à l’Europe. Néanmoins, la concurrence est rude pour décrocher une place européenne l’an prochain. Si Lorient devrait craquer, le podium semble dessiné. En embuscade, le Stade Rennais et Monaco seront les principaux adversaires des Dogues. Concernant l’efficacité, il y a du mieux avec l’association David-Bayo qui porte progressivement ses fruits. Cependant, difficile de doubler Rennes, en grande forme et qui se renforce lors de ce mercato. Une cinquième place semble plus juste, synonyme de Conférence League (C4). Dans le projet de Paulo Fonseca, c’est une première pierre fondatrice qui augure des saisons suivantes plus fructueuses. Celle-ci étant sur de la refondation quasiment totale.

Les relégués

Clément Rossi : Angers, Auxerre, Ajaccio, Brest

Tout d’abord, le club d’Angers accumule déjà trop de retard sur le premier non relégable. En plus de cela, le club reste sur une série de onze défaites de suite en Ligue 1. Les dirigeants doivent déjà avoir la tête tournée vers la Ligue 2. Dans une situation à peu près similaire, l’AJ Auxerre devrait égalent quitter l’élite la saison prochaine. L’équipe entraînée par Christophe Pélissier n’a plus gagné, en championnat, depuis le 30 octobre dernier. Auxerre avait fait chuter le seul club Corse du championnat : l’AC Ajaccio. Ce dernier va d’ailleurs surement faire une saison « yoyo ». C’est-à-dire retourner en Ligue 2 alors que l’ACA venait de monter. Enfin, Strasbourg va se maintenir grâce à la ferveur de son stade pour laisser le Stade Brestois retourner jouer une divisons en dessous.

Pavel Clauzard : Angers, Auxerre, Strasbourg, Montpellier

Très mal embarqué, le SCO d’Angers ne pourra pas se relever de sitôt. Surtout que les Angevins devraient perdre Ounahi et Boufal, deux de leurs cadres, à l’issue de ce mercato d’hiver. Malgré la venue de Christophe Pélissier, l’AJ Auxerre ne devrait pas pouvoir se maintenir dans l’Élite. Le gap de niveau ainsi que la série de défaites dernièrement vont en défaveur d’une sortie de crise avec le nouvel entraîneur. Côté strasbourgeois, entre l’éviction de Julien Stéphan et des départs comme Ludovic Ajorque, la deuxième partie de saison s’annonce très difficile. Ce club historique du football français devrait descendre. Quant au MHSC, la situation entre les supporters et la direction, ainsi que le néant sportif, auront raison de la Paillade en Ligue 1.

Pavel CLAUZARD & Clément ROSSI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *