LOSC : les Dogues Virage Est répondent à Fonseca !

Dogues Virage Est LOSC
Franco Arland/Icon Sport

Trois jours après les propos de Paulo Fonseca au sujet des supporters, la réponse ne s’est pas faite prier. De fait, les Dogues Virage Est, principal groupe de supporters du LOSC, a publié ce jeudi soir un communiqué sur sa page Facebook. Répondant au technicien portugais, les DVE reviennent sur le message initial et les propos de l’entraîneur lillois.

Les Dogues Virage Est montent au front

Si le message du groupe n’est pas intervenu dans la foulée, c’est pour « le temps de la réflexion » comme il est écrit. En premier lieu, les DVE reviennent sur les 15 minutes de « grève » qui ont pu être aperçues en début de match, avec entre autres une banderole « à 17 h, on est au taf ». Si Olivier Létang semble l’avoir pris personnellement, il n’en est rien. En effet, les supporters précisent que « le boycott est bien à l’encontre de la Ligue et des diffuseurs, qui ne cessent de programmer des matchs à des horaires toujours plus farfelus », peut-on lire. Par ailleurs, les Dogues Virage Est ont jugé cette méthode « audible ».

Supporters LOSC DVE
Pavel Clauzard / Le 11 HDF

Fait important : les DVE se désolidarisent des sifflets qui ont été émis contre Lucas Chevalier pendant la rencontre. En effet, ceux-ci sont intervenus sur plusieurs passes en retrait, en signe de protestation. Pourtant, les supporters tiennent à souligner un point. « Nous noterons qu’il aura été beaucoup plus facile pour les dirigeants, joueurs et staff de prendre une position ferme à l’égard des sifflets, plutôt que de s’insurger d’un match joué un lundi à 17 h », explique le groupe.
Enfin, au sujet de Paulo Fonseca, les Dogues Virage Est ne font pas de cadeaux. « Monsieur Fonseca devrait se concentrer sur la raison de son appartenance à l’institution losciste. (…) Ne pas accepter la critique, qui, toute proportion gardée, n’a rien d’exceptionnelle, est problématique. C’est encore plus le cas quand un capitaine menace de quitter le navire à la première vague. », est-il écrit. Le ton est donné entre le groupe et l’entraîneur portugais, qui est prévenu pour les prochaines fois.

Pavel CLAUZARD

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *