LOSC : les cinq enseignements du match face à Troyes [J19]

Collectif LOSC
Christophe Saidi/FEP/Icon Sport

Quelques jours après un nul dommageable à Brest, le LOSC s’est repris contre Troyes, et de quelle manière ! L’efficacité offensive a été soignée et s’est même avérée prolifique. Découvrez notre débrief en cinq points de cette rencontre comptant pour la dix-neuvième journée de Ligue 1.

Soulagement offensif pour le LOSC

Afin de finir de la meilleure des manières la phase aller, le LOSC accueillait Troyes. Une semaine après la Coupe de France, les Dogues ont réédité leur performance en championnat. Cliniques, ils ont soigné leur efficacité pour l’emporter sur un score large, avec des buteurs en feu à domicile. Impeccables offensivement, les Lillois ont également profité d’un gardien troyen fébrile, qui leur a quelque peu facilité les choses. Au classement, Lille est sixième à trois points de Rennes, cinquième. Quant à l’ESTAC, ils sont 14es avec trois points d’avance sur la zone de relégation.

Le classement du LOSC

Le phénix Mohamed Bayo

C’est simple, l’attaquant du LOSC a été impliqué sur les trois buts de son équipe. Sur le premier, il réussissait un bel enchaînement contrôle-frappe qui lui avait permis d’ouvrir le score. Sur le deuxième, c’est lui qui permettait à David de doubler marque. Enfin, en renard des surfaces, Mohamed Bayo doublait son compteur buts. Il aura mérité les applaudissements à sa sortie.

(Re)découvrez notre bulletin de notes après #LOSCESTAC

Paulo Fonseca salue ses jeunes

« C’est une satisfaction, avoir de jeunes joueurs, pour moi c’est incroyable. Un défenseur central de 17 ans a joué ce match, je suis très content. En plus nous avons gagné. Je pense que c’est très important d’avoir ces jeunes qui travaillent comme ça. »

(Re)découvrez l’entretien de Paulo Fonseca après #LOSCESTAC

L’efficacité a été au rendez-vous

Contrairement aux derniers matches en championnat, le LOSC a inversé la tendance sur le front de l’efficacité. À domicile, les Dogues ont été bien meilleurs dans les tirs, avec 13 tirs cadrés pour 23 frappes. Le chiffre des xG (expected goals) en est la preuve vivante, avec 3,84 buts attendus, mais cinq inscrits.

Le crack Leny Yoro a impressionné

Si Mohamed Bayo et même Jonathan David ont porté leur équipe, un jeune de 17 ans a également été salué. Sur les réseaux sociaux, observateurs comme supporters ont loué la grande prestation de Leny Yoro en charnière centrale. Il enchaîne les titularisations et poursuit son chemin.

Pavel CLAUZARD


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *