LOSC : les cinq enseignements du match face à Reims [J17]

Bafodé Diakité LOSC
Franco Arland/Icon Sport

Inefficace offensivement, plutôt solide défensivement, le LOSC n’a pu faire mieux que nul contre Reims. Après un succès poussif à Clermont, les hommes de Paulo Fonseca ne parviennent pas à enchaîner. Découvrez notre débrief en cinq points de cette rencontre comptant pour la dix-septième journée de Ligue 1.

Coup d’arrêt pour le LOSC

À une heure inhabituelle, le LOSC recevait le Stade de Reims dans un stade quelque peu clairsemé. Après des débuts timorés, les Dogues ont été délivrés par leur serial buteur, Jonathan David. Néanmoins, les Rémois ont pu compter sur Jens Cajuste pour arracher un point dans le Nord. C’est un coup d’arrêt pour les Lillois. La faute à un saut de concentration de la défense du LOSC, bien exploité par un entrant rémois. Au classement, Lille est septième, à trois points du Top 4.

Le classement du LOSC

Rémy Cabella, un grand créateur

Que ferait le LOSC sans son maître à jouer ? C’est en partie grâce à Rémy Cabella que les hommes de Paulo Fonseca ont réussi à se créer des occasions dans le camp du Stade de Reims. C’est d’ailleurs lui qui est à l’origine de l’ouverture du score de Jonathan David. Grâce à une série de dribbles, il décale parfaitement Jonathan Bamba qui lui voyait sa frappe repoussée dans les pieds de David.

(Re)découvrez notre bulletin de notes après #LOSCSDR

Paulo Fonseca criant de lucidité

« On s’attendait à un match très difficile face à une équipe bien en place, bien organisée. C’est vrai qu’ils nous ont posé des soucis en première mi-temps. Ils ont bloqué beaucoup de nos offensives et de nos passes. On a corrigé ça en seconde période et nous ne leur avons pas laissé beaucoup de chances de presser haut. Donc je pense qu’on s’est créé plus d’occasions en deuxième mi-temps. »

(Re)découvrez l’entretien complet de Paulo Fonseca après #LOSCSDR

Une inefficacité qui coûte cher

En 90 minutes, le LOSC a réussi à obtenir de nombreux angles de frappes. En effet, ce sont près de 14 tirs qui ont été décochés par les Dogues. Néanmoins, la plupart n’étaient pas cadrés (seuls cinq l’ont été). Un chiffre qui montre que l’inefficacité est un réel problème à Lille et qu’à terme, il peut coûter très cher.

Le jour et l’horaire du match décriés

Sur les réseaux sociaux, les fameuses banderoles déployées par les supporters lillois ont fait parler. Aux yeux d’Olivier Létang, elles ont même été incomprises. Pourtant, les supporters se rejoignent sur le sens de ces banderoles.

Pavel CLAUZARD


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *