LOSC : le mystère Edon Zhegrova

Zhegrova LOSC
Anthony Dibon/Icon Sport

Arrivé l’hiver dernier en provenance du FC Bâle (D1 suisse), Edon Zhegrova a découvert petit à petit le championnat français avec le LOSC. S’il semblait monter en puissance en fin de saison dernière en obtenant quelques titularisations, le Kosovar semble de plus en plus placardisé par son nouvel entraîneur.

Des débuts encourageants, puis la blessure

« Il peut faire des différences en un contre un, d’être au dribble, à la passe ou à la frappe. En tout cas, c’est un garçon qui est à l’écoute. Il progresse petit à petit, c’est positif. », tels étaient les mots de Jocelyn Gourvennec en avril dernier pour qualifier sa jeune recrue, Edon Zhegrova. Buteur deux fois la saison passée contre Clermont et Angers, l’international kosovar a montré de belles choses lors de ses premières apparitions sous le maillot lillois, étant très vite accepté du public du stade Pierre-Mauroy. Malgré le départ de Jocelyn Gourvennec et l’arrivée de Paulo Fonseca au poste d’entraîneur, l’ancien joueur de Bâle, en Suisse, faisait toujours partie du projet lillois en début de saison.

Titulaire contre Ajaccio, Nice puis Montpellier en août et septembre derniers, Edon Zhegrova a malheureusement vu son début de saison se compliquer, avec une blessure à la cuisse gauche contractée lors du déplacement dans l’Hérault. Depuis, le Kosovar n’a disputé que six petites minutes de jeu contre Strasbourg, ni plus ni moins. Une mise à l’écart pas évidente pour ce jeune joueur promis à un brillant avenir.

Zhegrova toujours dans les plans ?

Tout est une question de timing. Blessé juste après la clôture du mercato estival, Zhegrova a laissé le champ libre à un joueur bien connu du championnat français et lui aussi vite adopté, Adam Ounas. Depuis son arrivée dans le Nord, et donc la blessure de son coéquipier, l’international algérien n’a pas manqué la moindre rencontre en enchaînant six titularisations de suite, soit deux fois plus que le Kosovar cette saison.

Ce qui fait du tort à l’attaquant de 23 ans, c’est bien la densité d’attaquants devant lui dans la hiérarchie. S’il semblait être la première solution en sortie de banc sous Jocelyn Gourvennec, Edon Zhegrova est désormais devancé par Jonathan Bamba, bien plus en forme cette saison, Adam Ounas donc, Rémy Cabella, capable d’évoluer sur tous les postes offensifs, et l’immuable Jonathan David, leader de cette attaque lilloise. Paulo Fonseca décide même de faire entrer Mohamed Bayo, certes en toute fin de rencontre et dans un rôle d’attaquant axial, plutôt que le Kosovar, que l’on sait dynamique sur ses entrées.

Les pépins physiques de Rémy Cabella, l’irrégularité de Jonathan Bamba ou encore l’enchaînement de rencontres après la coupe du Monde peuvent-ils être des facteurs permettant à Edon Zhegrova de retrouver du temps de jeu ? Pour l’instant, il faudra être patient.

Arthur LASSERON

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *