LOSC : La trêve internationale arrive à point nommé

Jonathan David LOSC
FEP/Panoramic/Imago

Vainqueur intéressant de Montpellier ce week-end, le LOSC a enfin commencé sa marche en avant. Alors que la trêve internationale vient de pointer son bout de son nez, elle va être salvatrice pour le LOSC, comptant de nombreux joueurs offensifs blessés.  

De nombreuses incertitudes

La préparation du match face à Montpellier n’a pas été une mince affaire pour Jocelyn Gourvennec. De nombreux joueurs, surtout offensifs, ont affiché des blessures juste avant la rencontre. Des incertitudes qui se sont confirmés jusqu’au matin même de la rencontre. Si Burak Yilmaz, touché au pied et au genou face à Saint-Étienne, a pu tenir sa place, Jonathan Bamba et Timothy Weah, deux titulaires lors de la dernière sortie, ont dû déclarer forfait. « Jonathan Bamba a une lésion à la cuisse, sur l’ischio jambier, donc il va être absent, on ne sait pas encore combien de temps, mais il va être absent, confie Jocelyn Gourvennec. Timothy Weah aussi. Il a le même type de blessure. Lui, c’est arrivé hier (samedi), c’était un peu bizarre, mais il a une petite lésion. »

[J4] LOSC – Montpellier : les notes du match

Si le LOSC a pu compter sur un Yusuf Yazici des grands soirs pour combler leurs absences, la trêve internationale pointe le bout de son nez au meilleur des moments. Alors que pas moins de dix joueurs appelés en sélection, l’infirmerie va pouvoir marcher à plein régime pour soigner les bobos avant la reprise de la compétition face à Lorient. « On a un effectif réduit, on ne fera pas de match amical pendant la trêve, annonce le coach lillois. On va bien s’entraîner et bien se préparer avec les joueurs qui sont là. On aura tous nos gardiens. On aura une première semaine de transition pour récupérer et pour faire des choses différentes avec un effectif réduit. La semaine d’après sera une préparation de match pour Lorient le vendredi. »

En plus de Bamba et Weah, Renato Sanches est toujours out. Opéré du genou, le Portugais en a encore pour quelques semaines de convalescence. En effectif réduit, Jocelyn Gourvennec va pouvoir se concentrer sur des petits aspects techniques à améliorer en ce début de saison et se mobiliser avec son staff pour remettre sur pied ses joueurs convalescents. 

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires