LOSC – Clermont : les tops et flops [J21]

Lucas Chevalier LOSC
Franco Arland/Icon Sport

À domicile, le LOSC n’est pas parvenu à rebondir face à Clermont. En cause, une timidité offensive qui pose question en l’absence de Jonathan David. Néanmoins, Lucas Chevalier ainsi que les remplacements ont tenu la barque. Découvrez les tops et flops de cette rencontre de la 21e journée de Ligue 1.

Les tops

La belle soirée de Lucas Chevalier

Quelques jours après sa prolongation de contrat, le portier lillois enfilait de nouveau les gants dans son domaine. Poussé par les supporters et adoré par les DVE, Chevalier a été sollicité à plusieurs reprises par les Clermontois. Sauveur sur sa claquette sous la barre qui aurait pu coûter un but casquette, il a failli connaître le pire en seconde période. Néanmoins, c’était sans compter sur le Dogue, toujours appliqué et concentré, qui s’est repris pour empêcher Rashani d’ouvrir le score. Rassurant, il est un dernier rempart qui fait peur et qui est surtout efficace. À défaut que l’attaque du LOSC le soit, le gardien, lui, l’est. Ce très bon match lui aura même valu un autre hommage de la part des Dogues Virage Est après la rencontre. Un idylle qui se poursuit.

Des cadres qui ont bien aidé

Si certains joueurs ont été en difficulté face aux Auvergnats, d’autres ont répondu présent. C’est le cas de Rémy Cabella, revanchard après sa prestation médiocre à Nice. De fait, le milieu offensif a été à l’origine de nombreuses occasions, aussi bien sur des centres que sur des coups francs. Hier soir, il a comptabilisé sept passes clés et a remporté 2/3 de ses duels, une bonne copie.
Même chose pour Benjamin André, dont le retour s’est fait sentir d’emblée. Avec 119 ballons touchés, le milieu de terrain a été grandement sollicité et est parvenu de nombreuses fois à faire le lien entre la défense et l’attaque. Aussi, les changements de Paulo Fonseca à la 65e minute ont été bénéfiques, avec les entrées de Jonathan Bamba et André Gomes. Dommage, car s’ils ont réussi à équilibrer l’équipe un peu plus et apporter de la stabilité, leur apport n’a pas permis un but. Cette équipe au complet pourrait faire des dégâts à l’avenir.

Les flops

Une David dépendance qui se fait sentir

D’ordinaire positionné derrière Mohamed Bayo ou en pointe, Jonathan David était absent, la faute à une fracture de la main gauche. Dès lors, contre Clermont, son absence s’est faite sentir. En chiffres, le LOSC a décoché au total 22 frappes, mais seulement cinq cadrées. Pire : les frappes bloquées ont été plus nombreuses (12). Il s’agit là du symbole d’une attaque sans solutions, face à un bloc bas bien regroupé et solidaire qu’était celui de Pascal Gastien et de ses hommes.
Les fameux buts attendus étaient de 1,36 pour Clermont, contre 1,34 pour le LOSC, avec l’issue du match que l’on connaît. Quand il est titularisé, le Canadien est en mesure de casser les lignes, d’être un véritable renard des surfaces et surtout d’être clinique. Sa non-présence hier soir s’est faite sentir et a certainement coûté des points. Ce n’est pas pour rien qu’il a inscrit 12 buts en Ligue 1 cette saison…

Des incursions offensives trop lentes

C’est clairement ce qui a tapé dans l’oeil de nombreux observateurs : la faiblesses des incursions lilloises. En effet, à plusieurs reprises, les Dogues ont eu l’occasion de marquer et de percer cette défense regroupée. Néanmoins, aussi bien des maladresses que des tentatives individuelles ont annihilé ces espoirs de but. Il y a notamment cette action où Mohamed Bayo, idéalement servi par Jonathan Bamba dans la surface, trébuche et ne peut reprendre cette passe pour tirer. À l’image de plusieurs joueurs, l’attaquant a été en difficulté dans le dernier geste et la finition. Mais c’est aussi la vitesse des actions, la tergiversation sur des occasions franches, qui pose question. Outre le mal du dernier geste, la vitesse est un véritable problème qui plonge le LOSC dans une apathie offensive. À corriger très vite pour toujours jouer l’Europe.

Pavel CLAUZARD

Pour ne rien manquer de l’actu du LOSC, suivez également Le11 sur Facebook, Twitter et Instagram

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *