Ligue 1/Ligue 2 : les tops et flops de la journée #17

RC Lens
Franco Arland / Icon Sport

Décidément impressionnant, le RC Lens a fait sa fête au PSG pour lancer une année 2023 qui s’annonce prometteuse. De son côté, l’Amiens SC a conclu 2022 avec une victoire pendant que le VAFC faisait face à ses limites intrinsèques. Quant au LOSC, de nouveaux précieux points ont été perdus en route. Découvrez nos tops et flops de ce dix-septième week-end commun de compétition de la saison.

Les tops

Un RC Lens intouchable à domicile

Malgré quelques gros défis jusqu’ici à Bollaert-Delélis, le RC Lens faisait très certainement face à la plus grosse opposition de la saison à domicile en défiant l’invaincu leader parisien. Et même si le Paris Saint-Germain se présentait à Lens sans Neymar ni Messi, les Sang et Or ne partaient pas favoris. Qu’à cela ne tienne, ils ont gardé leur perfection chez eux, infligeant leur premier revers aux joueurs de Christophe Galtier. Neuf matches, neuf victoires, Lens n’a lâché aucun point chez lui en 2022-2023 et est toujours invaincu chez lui depuis le 5 mars dernier.

Enfin une victoire pour l’Amiens SC

Deux mois et demi après un succès acquis à domicile face à Dijon, l’Amiens SC a retrouvé le chemin de la victoire en championnat. Passé proche contre Valenciennes, méritant mieux lors de quelques défaites, le club samarien n’a cette fois rien laissé au hasard. Très solides défensivement, sérieux et appliqués dans l’entrejeu, les Amiénois ont également été très efficaces offensivement en trouvant le fond des filets malgré un faible nombre de situations de buts. Une réussite qui permet d’enfin goûter à nouveau aux trois points et d’être à quatre petits points de la deuxième place à l’aube d’une année 2023 qui s’annonce passionnante.

Les flops

Le manque de réaction du VAFC

Au-delà de la piètre performance proposée par les hommes de Nicolas Rabuel, c’est l’absence de réaction qui pose problème. Malgré une première frappe cadrée au début de la deuxième période, VA ne s’est jamais vraiment réveillé de ce mauvais rêve. Ni le but, ni les changements apportés par le coach n’auront permis un sursaut d’orgueil au sein des troupes valenciennoises. De plus, les joueurs du VAFC ont pioché physiquement et cela s’est grandement ressenti sur la fin de rencontre. En effet, les longs ballons dans les dernières minutes n’ont abouti à aucune réelle occasion et Bastia a su repousser toutes ces tentatives sans difficulté.

Edon Zhegrova, symbole de la non-efficacité du LOSC

Pour la deuxième fois consécutive, le Kosovar a été préféré à Adam Ounas sur l’aile droite. La raison ? Une condition physique pas encore à 100 % pour l’Algérien, d’ordinaire titulaire. De fait, Zhegrova a eu l’occasion de se montrer. Sur quatre de ses tirs, un seul a été cadré et sans aucun danger pour Diouf. Pourtant, l’ailier droit a été souvent trouvé par ses coéquipiers dans la profondeur, d’où un certain nombre d’occasions qu’il a obtenu. Néanmoins, si sa technique le suit, ce n’est pas le cas de son efficacité. Ainsi, il a déçu aussi bien les observateurs que les supporters, sans oublier son entraîneur. Les espoirs placés en Edon Zhegrova sont vains sur les deux dernières rencontres.

L’ensemble de la rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *