Ligue 1/Ligue 2 : les tops et flops de la journée #15

RC Lens
Loic Baratoux/FEP/Icon Sport

Si le RC Lens et le LOSC ont ponctué leur première partie de saison sur une bonne note, on ne peut pas en dire autant pour l’Amiens SC et le VAFC en Ligue 2, battus dans des matches pourtant à leur portée. Découvrez nos tops et flops de ce quinzième et dernier week-end commun de compétition avant la trêve internationale.

Les tops

Une réaction digne des plus grands pour le RC Lens

Certaines équipes auraient pu s’effondrer après une ouverture du score concédée. Mais si le RC Lens a été mené pour la première fois de la saison à Bollaert, les joueurs de Franck Haise ont affiché une réaction de grande équipe. Capable d’en mettre encore plus après la pause et d’étouffer des Clermontois qui n’arrivaient plus à se sortir de l’entrave artésienne, les Lensois n’ont plus laissé aucune chance à leur adversaire du jour. Comme des grands.

Le LOSC a montré de la solidité

Encore une fois, le LOSC s’est montré solide défensivement. Si le début de saison de Lille a été très laborieux à ce sujet, les hommes de Paulo Fonseca prouvent, depuis quelques matches, qu’ils ont évolué. Lors des trois dernières rencontres, les Dogues n’ont encaissé qu’un seul but. Et contre Angers, ils n’ont jamais réellement été inquiétés, mis à part sur le but refusé des Scoïstes. Un bon point sur lequel les Lillois pourront s’appuyer après la trêve.

Frankowski, Machado, des pistons décisifs

Si le danger est arrivé régulièrement sur le but de Diaw, les deux pistons du RC Lens ont une grande part de responsabilité. Hyperactif sur le côté droit, Przemyslaw Frankowski a été un véritable poison pour l’arrière-garde clermontoise par son niveau technique, ses choix, sa vision de jeu et sa relation avec Gradit et Abdul Samed. De l’autre côté, Deiver Machado a apporté énormément de vitesse et de danger dans la surface pendant une bonne heure avant d’être un peu plus défensif par la suite. De vrais atouts.

 

Les flops

Allant offensif, où es-tu au VAFC ?

Depuis le début de la saison, c’est un problème que nous recensons très souvent, l’attaque est en difficulté. Ce samedi à Laval, l’attaque a tout simplement été fantomatique. Trois tirs cadrés en 90 minutes, alors que Valenciennes a disputé la quasi intégralité de la rencontre en supériorité numérique, la copie rendue est tout simplement mauvaise. Presque honteuse, quand on sait que Laval a cadré le même nombre de frappes que les hommes de Nicolas Rabuel. Que dire de plus.

Une quatrième défaite consécutive pour l’Amiens SC

Quand bien même le contenu a plutôt été positif, Amiens a enchainé face à QRM un quatrième revers consécutif après ceux concédés contre Nîmes, Saint-Etienne et Pau. La faute à une efficacité en berne dans les deux surfaces de réparation, avec une défense toujours aussi friable en dépit du retour à la compétition de Nicholas Opoku et une attaque encore peu incisive et inspirée à l’image d’un Tolu Arokodare qui a enchaîné un septième match consécutif sans marquer. Bien plus qu’un simple coup de mou, ce dernier mois de compétition avant la trêve internationale fut un vrai calvaire pour une équipe de l’Amiens SC qui est sérieusement rentrée dans le rang et qui suscite désormais de sérieuses inquiétudes. De quoi boucler cette première partie de saison écourtée à la septième place à quatre points du podium, avec huit unités d’avance sur le premier relégable et désormais un débours de neuf longueurs sur le leader.

Un carton rouge plus qu’évitable pour Baleba

En plus de la partie offensive de l’équipe, l’autre point noir de cette rencontre est le carton rouge de Carlos Baleba. Alors qu’il venait de rentrer en jeu, le jeune Camerounais écrasait des deux pieds la jambe de Nabil Bantaleb. Cette expulsion est encore plus regrettable qu’elle est évitable. Il faudra donc attendre de voir la sanction qui lui sera réservée pour connaitre la date de son retour sur les pelouses de Ligue 1.

L’ensemble de la rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *