L’Europe permet au LOSC de retrouver le sourire

Bamba LOSC
Anthony Dibon/Icon Sport

La bipolarité à son paroxysme. Décevant en Ligue 1, le LOSC signe un parcours européen complètement à l’opposée de ses performances en championnat. Avec la victoire face à Salzbourg, les Dogues sont désormais en position de force pour l’ultime déplacement de la phase de poules, à Wolfsburg.

L’incidence du résultat :

Comment expliquer rationnellement qu’en Ligue 1 le LOSC ne soit que l’ombre de lui-même, pointant à une timide douzième place après un tiers de saison, quand on voit le parcours européen réalisé par les Dogues ? Face à Salzbourg, après une rencontre assez disputée entre deux formations en quête d’une qualification, les Lillois ont fait le boulot en s’imposant un but à zéro. Un succès qui permet aux hommes de Jocelyn Gourvennec d’aborder l’ultime échéance de la phase de poules de la Ligue des Champions en position de leader de groupe. Grâce à une réalisation de l’intenable Jonathan David, le LOSC n’est plus qu’à 90 minutes d’une potentielle première place de poule. Dans une rencontre assez fermée, où Lillois et Salzbourgeois auront eu leurs temps forts, le supplément d’âme des Dogues aura fait la différence face à un adversaire peu inspiré.

Le joueur du match :

Positionné dans un rôle cette fois plus axial, Renato Sanches a brillé par sa vision du jeu et son intelligence sur le terrain. Avec 80% de passes réussies face à un milieu autrichien très regroupé au centre du terrain, la capacité de distribution de balle du Portugais aura alimenté le plan de jeu de Jocelyn Gourvennec qui était de passer sur les côtés pour étirer le bloc du RB Salzbourg. Auteur également d’une sublime passe en profondeur pour Bamba, le milieu du LOSC aurait pu ajouter une passe décisive à sa bonne prestation, mais la frappe du Français était trop écrasée pour aller au fond.

La déclaration du match :

« On a réussi à s’adapter. Ce qui était intéressant c’est qu’ils ont pressé mais on leur a donné très peu d’opportunités, ce que l’on avait déjà fait à domicile contre Wolfsburg et Séville. A l’arrivée, ça nous fait trois matches de suite en Champions League sans prendre de but à domicile. C’est une performance. »

Jocelyn Gourvennec, entraîneur du LOSC

La statistique du match :

54 – Depuis le début de la saison, le LOSC a inscrit vingt-deux buts toutes compétitions confondues. Sur ce total de buts, douze ont été inscrits par Jonathan David. Cette prestation personnelle fait du Canadien l’auteur de 54% des buts de Lille depuis la reprise des compétitions. Dépendance.

Le tweet du match :

Arthur LASSERON

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *