Les Pays-Bas optent pour une saison blanche !

Tandis que la France a posé les bases d’un protocole sanitaire dans l’optique d’une reprise des compétitions à la mi-juin, les Pays-Bas ont décidé de stopper définitivement leur championnat, optant même pour une saison blanche qui ferait les affaires de l’Amiens SC si cette solution était transposée en Ligue 1.

Utrecht, principale victime

Il était déjà acté que le championnat néerlandais ne reprendrait pas, il est désormais acquis que l’ensemble des résultats enregistrés au cours de la saison sont rayés de la carte. Effectivement, la saison 2019/2020 est purement et simplement annulée. Résultat des courses, il n’y aura ni de titre de champion décerné, ni de relégation ou de promotion entre les deux premières divisions professionnelles aux Pays-Bas. Leader, l’Ajax Amsterdam est néanmoins qualifié pour la prochaine Ligue des Champions, en compagnie de l’AZ Alkhmar, son dauphin, qui devra disputer le tour préliminaire.

Jusqu’ici écartée en France, cette option n’est pas sans susciter des controverses aux Pays-Bas. Sixième à seulement trois points de Willem II, le tout avec un match en moins et une finale de Coupe à disputer, le club dUtrecht, par la voix de son entraîneur, Henk de Jong, parle même de « plus gros scandale de l’histoire du sport néerlandais« . Premier club non qualifié pour une Coupe d’Europe, la formation de Jean-Christophe Bahebeck a de quoi se sentir flouée. Il en est de même pour les équipes qui étaient en course pour l’accession à l’échelon supérieur.

Alors que la Belgique pourrait acter l’arrêt définitivement de son championnat et le gel des positions la semaine prochaine, les Pays-Bas ont donc été encore plus loin en décidant d’opter pour une saison blanche. De quoi donner des idées aux décideurs du football français dans l’optique où une reprise s’avérait impossible dans les prochaines semaines ?

A lire aussi : 

Ligue 1 : La LFP donne ses premières consignes en vue d’une reprise !

Droits TV : accord trouvé entre la LFP et Canal+

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *