L’équipe-type de la phase aller : le RC Lens six magnifique !

RC Lens
Baptiste Fernandez/Icon Sport

Cette saison, la rédaction du 11 Hauts-de-France vous propose son équipe-type à l’issue de chaque mois de compétition de Ligue 1 et de Ligue 2. Après quatre mois de compétition et alors que s’ouvre une longue trêve internationale, l’heure est venue de découvrir l’équipe-type de la phase aller, avec une forte représentation du RC Lens.

Le #11HDF de la phase aller

Brice Samba (RC Lens) : sans dire qu’il a révolutionner à lui seul le RC Lens, l’ancienne doublure de Steve Mandanda a au moins eu un impact immédiat sur le club artésien. Au-delà d’incarner un secteur défensif de plus en plus solide, Brice Samba apporte aussi dans le jeu de construction de par la qualité de son jeu au pied. Sans doute le meilleur gardien de Ligue 1 sur cette phase aller, il ne pouvait pas manquer à l’appel dans notre onze-type.

Formose Mendy (Amiens SC) : il était peut-être temps pour lui que la trêve internationale intervienne. Dans un premier temps, il va avoir le bonheur de disputer la coupe du monde avec sa sélection du Sénégal. Dans un second temps, il était également sur une pente descendante en club depuis un mois. Pour autant, son début de saison (juillet-mi octobre) se suffit à lui seul pour prendre place dans la défense centrale de la première partie de saison.

Kevin Danso (RC Lens) : à l’exception d’une reprise difficile face à Brest, où il est directement impliqué sur deux buts, l’Autrichien a réalisé un sans faute sur ce début de saison. Un vrai roc, Kevin Danso a vécu un début d’automne sensationnel, enchaînant les trophées de joueur du match. Sous la charme de son défenseur, Franck Haise a même fait de Kevin Danso « un des meilleurs défenseurs centraux » d’Europe à l’heure actuelle. Et il est difficile de lui donner tort.

Facundo Medina (RC Lens) : rien n’arrête l’Argentin ! Parmi les joueurs qui parcourent le plus de terrain ballon au pied, Facundo Medina est aussi l’un défenseurs les plus rigoureux de Ligue 1. A l’image de Kevin Danso, il a désormais laissé au vestiaire les sautes de concentration et l’inconstance qui pouvait être la sienne lors de ses débuts dans l’Artois.

Antoine Leautey (Amiens SC) : sans lui, l’animation offensive de l’Amiens SC se résume au néant ou presque. Si les statistiques ne plaident pas en sa faveur (2 passes décisives), l’activité d’Antoine Leautey dans le couloir droit est sans commune mesure en Ligue 2. Repositionné dans ce rôle de piston droit depuis quelques rencontres, l’ancien Niortais est un vrai poison pour les couloirs gauche adverses.

Salis Abdul Samed (RC Lens) : on prédisait le pire au RC Lens après le départ de Cheick Doucouré, les Sang et Or ont finalement obtenu le meilleur. Sans dire que Salis Abdul Samed a fait oublier son prédécesseur, il a en tout cas parfaitement pris la suite du milieu de terrain de Crystal Palace. Rentré dans le moule de Franck Haise comme s’il avait toujours été là, l’ancien joueur de Clermont fait partie des meilleurs récupérateurs du championnat de France.

Kaba VAFC
Philippe Lecoeur/FEP/Icon Sport

Mohamed Kaba (VAFC) : sur le flanc depuis un mois pour cause de blessure, Mohamed Kaba avait avant ça confirmé les belles promesses de la saison dernière. Moteur de l’entrejeu valenciennois, le natif d’Orléans a fortement contribué au très bon début de saison de son équipe en ayant toujours autant d’abattage à la récupération et en se montrant encore plus présent dans le jeu de construction.

Quentin Lecoeuche (VAFC) : peut-on faire plus valeur sure de Ligue 2 que Quentin Lecoeuche ? Rare élément à surnager la saison dernière, le Nordiste est encore l’un des meilleurs Valenciennois cette saison. Aussi lucide sur le terrain qu’en dehors de celui-ci, il n’a pas hésité à monter au créneau après la déroute à Laval. Un leader utile dans n’importe quel vestiaire en plus d’être un des meilleurs latéraux de Ligue 2.

Florian Sotoca (RC Lens) : quand Sotoca va, tout va ! Sur les bases d’un double-double, avec déjà 6 buts et 6 passes décisives après quinze journées de championnat, l’ancien Grenoblois est toujours aussi indispensable dans le dispositif de Franck Haise. Auteur d’un début de saison canon, avec notamment ce triplé en ouverture contre Brest, Florian Sotoca s’est rapidement remis au service du collectif dans ce rôle de meneur du demi-espace droit qui lui va comme un gant. De quoi être directement décisif sur neuf des quinze matches du RCL. Rien que ça !

Jonathan David (LOSC) : quatrième meilleur buteur de Ligue 1, avec déjà neuf réalisations à son actif, le Canadien continue de porter à bout de bras l’attaque du LOSC. Repositionné dans le couloir droit en début de saison, il a rapidement retrouvé l’axe du terrain après la sortie nocturne de Mohamed Bayo. Et comme il est également altruiste, il compte déjà six passes décisives dont une sur les trois derniers matches.

Loïs Openda (RC Lens) : il n’est peut-être plus titulaire depuis trois matches, mais Loïs Openda n’en reste pas moins un des visages du très bon début de saison du RC Lens. Joueur de profondeur, le Belge est également au service du collectif sans ballon, une condition sine qua non pour jouer sous les ordres de Franck Haise. Avec sept buts pour sa découverte de la Ligue 1, il s’apparente à une très belle promesse en vue de la deuxième partie de saison.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *