Le VAFC s’impose dans le « Choc de l’Escaut »

VAFC, Coupe de France
Franco Arland / Icon Sport

Opposé à l’Entente Feignies-Aulnoye pour le compte du huitième tour de la Coupe de France, le VAFC s’est logiquement imposé. Alors qu’ils avaient été mis en difficulté au tour précédent contre le Red Star, les joueurs de Nicolas Rabuel ont, cette fois-ci, dominé les débats.

Un premier acte maîtrisé 

Après dix premières minutes de jeu équilibrées, Allan Linguet déboule à toute vitesse dans le couloir droit et centre pour Landry Nomel. L’attaquant valenciennois reprend parfaitement le ballon et ouvre le score pour les Rouge et Blanc (11’, 0-1). Ensuite, les hommes de Nicolas Rabuel n’hésitent pas à reculer et à laisser la possession à l’EFAFC. Valenciennes va alors concéder plusieurs coups de pied arrêtés, mais Feignies-Aulnoye ne se montrent jamais réellement dangereux. Gautier Larsonneur n’est pas mis à contribution. En effet, sa défense veille au grain et repousse tous les assauts de Feignies-Aulnoye.

Opérant sur des transitions rapides, le VAFC obtient par la suite deux opportunités. C’est d’abord Aeron Zinga qui voit sa frappe contrée par la défense adverse (33’). Puis, c’est Florian Martin, très peu trouvé durant l’intégralité de la première mi-temps, qui à son tour tente sa chance. Sa frappe lointaine n’est pas cadrée et passe largement au-dessus (45’). 

VA déroule et ne laisse aucune chance à l’EFAFC

Au retour des vestiaires, l’Entente Feignies-Aulnoye pose à nouveau le pied sur le ballon. Les joueurs de Krzysztof Ziecik obtiennent la première occasion du second acte par l’intermédiaire de Benti Traoré, mais sa frappe n’est pas cadrée (54’). Dans la foulée, Florian Martin est trouvé sur le côté droit. Ce dernier remise en une touche pour Noah Diliberto qui glisse le ballon à Aeron Zinga. L’attaquant se retrouve en face-à-face devant le gardien et conclut le mouvement collectif valenciennois pour porter le score à 2 buts à 0 (56’, 0-2). Solide, VAFC verrouille l’entrejeu et prend le match à son compte. 

Quelques instants plus tard, Valenciennes s’assure définitivement la victoire. Landry Nomel feinte, puis dribble dans la défense de l’EFAFC, avant de frapper au premier poteau. Sa frappe au ras du sol est imparable pour le portier Fernand (71’, 0-3), entré à l’heure de jeu. Nicolas Rabuel procède alors à plusieurs changements. En fin de match, Marius Noubissi tente sa chance mais sa tentative passe à côté du cadre (85’). Dans la foulée, sur corner, Mathieu Debuchy voit sa tête captée par le gardien adverse. Finalement, le score n’évolue pas et VA conserve son avantage de trois buts.

Avec cette victoire, VAFC accède au 32e de finale de la Coupe de France et prive Feignies-Aulnoye d’un nouvel exploit. En effet, les pensionnaires de National 3 s’étaient qualifiés en 32e de finale la saison passée, mais cette année, ils ont vu leur rêve stoppé par les Valenciennois. Les coéquipiers de Mathieu Debuchy, le capitaine, terminent donc la première partie de saison sur une bonne note, après la défaite inquiétante la semaine passée à Laval (1-0).

Nathan Bigué

Feignies-Aulnoye EFC – VAFC : 0-3 (0-1)

Huitième tour de la Coupe de France

Samedi 19 novembre, 15 heures

Stade Léo Lagrange, Maubeuge

Arbitre : M. Landry

Buts : Nomel (11’, 71’) et Zinga (56′)

Feignies-Aulnoye : Dejonge (Fernand, 60’) – Marigard, Calderara, Kouadio, Diedhiou – Ouattara, Grasso (Hospital, 77’), Traoré – Stevance, Sambou, Vaast

Remplaçants : Fernand (g.), Courtin, Christiaens, Hospital, De sousa, Piedanna 

Entraîneur : Krzysztof Ziecik

VAFC : Larsonneur – Linguet (Penin, 80’), Debuchy, Rabuel, Innocenti – Diliberto (Boutoutaou, 73’), Picouleau – Nomel, Martin (Noubissi, 77’), Zinga (Berthomier, 77’), Bonnet (Touré, 73’)

Remplaçants : Sy (g.), Penin, Touré, Boutoutaou, Noubissi, Zinga, Ayité, Berthomier

Entraîneur : Nicolas Rabuel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *