Le VAFC est éliminé de Coupe de France !

VAFC
Loic Baratoux/Icon Sport

En déplacement au Paris FC, le VAFC cherchait un nouveau souffle en Coupe après avoir perdu en championnat. Si l’entame a été bonne avec un penalty obtenu, l’avance n’a pas été tenue. Les Parisiens ont été plus réalistes en seconde période et éliminent prématurément les Valenciennois.

Le VAFC mal payé

Ce sont les Valenciennois qui réalisent la meilleure entame de rencontre. En effet, Ugo Bonnet décoche une frappe du gauche, qui passe au-dessus (5’). Derrière, le VAFC se procure deux corners, peu fructueux, qui mettent la pression à la défense parisienne. Si le PFC réagit, c’est sans danger pour Valenciennes, qui continue ses assauts. Cet effort est payant, puisque Landry Nomel obtient un penalty sur un bras légèrement décollé d’un Parisien. C’est Jason Berthomier qui s’y colle et prend Demarconnay à contre pied (0-1, 16’). Ce but est un coup de massue pour le PFC, qui met du temps à réagir. Néanmoins, les hommes de Thierry Laurey obtiennent une tête, qui passe au dessus (21’).

Le VAFC a bien cru faire le break lorsque seul, Ugo Bonnet est excentré et voit son tir dévié par le portier du Paris FC. Par la suite, les locaux trouvent enfin une ouverture, puisque Alimami Gory est touché par Buatu. Si l’arbitre siffle coup franc, son collègue à la touche lui indique un penalty. Monsieur Paradis suit sa décision, Warren Caddy va pour tirer. En patron, ce dernier ajuste Konaté d’un tir surpuissant en lucarne pour égaliser (1-1, 28’). La tension gagne les rangs, avec des fautes commises de part et d’autres. Ilan Kebbal ira même jusqu’à tirer le maillot d’un Valenciennois, ce qui lui vaut un carton jaune (37’). Avant la pause, Nomel a cru remettre Valenciennes sur les devants, mais il tergiverse trop à tirer.

Un réalisme victorieux des Parisiens

Au retour des vestiaires, Mehdi Chahiri crucifie Konaté d’une sublime frappe du droit. Il profite d’un cafouillage défensif pour reprendre le ballon et marquer (2-1, 49’). Les frayeurs s’enchaînent côté valenciennois avec son gardien, obligé de se coucher deux minutes plus tard pour écarter un ballon. En manque de solutions, Nicolas Rabuel tente de faire rentrer Noah Diliberto pour les coups de pied arrêtés, en vain. Le VAFC en obtient de moins en moins, son utilité s’avère donc quasi nulle.
De tous bords, les changements s’enchaînent, alors que les deux équipes se regardent de plus en plus. Il faut dire que Thierry Laurey a eu le nez creux ! Trois minutes après son entrée, Morgan Guilavogui est l’auteur du but du break pour le Paris FC. Sur une percée côté droit, il est servi et décoche une frappe croisée puissante qui trompe Konaté (3-1, 69’). 
Derrière, aucune réelle occasion ne vient bousculer le match, plus fermé et plus axé sur le physique.

Bons en première période, les Valenciennois ont accusé le coup en seconde, perdant le fil de la rencontre défensivement, mais aussi offensivement. Le réalisme du Paris FC aura eu raison du VAFC, éliminé de Coupe de France.

À Paris, Pavel CLAUZARD

Paris FC – VAFC : 3-1 (1-1)

1/32e de finale de Coupe de France

Stade Charléty, Paris

Arbitre : M.Paradis

Buts : Caddy (28’), Chahiri (49’) et Guilavogui (69’) pour le Paris FC ; Berthomier (16’) pour le VAFC

Avertissements : Kebbal (37’) pour le Paris FC ; Buatu (33’) et Boudraa (91’) pour le VAFC

Paris FC : Demarconnay (g.) – Hadjam, Gueho, Bernauer, Lefort – Lasne (Iglesias, 66’), Chahiri, Mandouki (c.), Gory (Kore, 89’) – Caddy (Guilavogui, 69’), Kebbal (Lopez, 45’)

Remplaçants : Nkambadio, Douniama, Hanin, Kore, Karamoko, Iglesias, Oualengbe, Guilavogui, Lopez, Mbala

Entraîneur : Thierry Laurey

VAFC : Konaté (g.) – Linguet, Buatu, Rabuel, Innocenti (Lecoeuche, 77’) – Kaba (c.) (Martin, 85’), Touré, Berthomier – Boutoutaou (Boudraa, 77’), Bonnet (Noubissi, 85’), Nomel

Remplaçants : Sy, Lecœuche, Penin, Diliberto, Martin, Touré, Viegbe, Boudraa, Hamache

Entraîneur : Nicolas Rabuel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *