Le VAFC doit désormais confirmer à la maison

VAFC Julien Masson
FEP / Panoramic / Imago

Avec une première victoire au compteur depuis samedi dernier, le VAFC doit maintenant s’attacher à un autre exercice tout aussi difficile, celui de la confirmation. Sur leur pelouse du Hainaut, les Valenciennois doivent maintenant s’offrir Rodez pour s’inscrire dans une spirale positive.

De l’efficacité pour une confirmation ?

Le VAFC est-il enfin lancé ? Victorieux sur la pelouse de Nancy le week-end, les Valenciennois ont décroché leur premier succès de la saison et sont désormais en quête de confirmation, face à Rodez. « Maintenant, il faut enclencher une série, ce que l’on n’a pas fait l’année dernière, acquiesce Olivier Guégan. Il faut continuer la dynamique, c’est important. Elle est amorcée, il faut maintenant enchaîner. » Pour cela, il faudra que Valenciennes réussisse ce qu’il n’a pas fait depuis le 3 avril dernier : s’imposer au Hainaut. « A la maison, on doit être une équipe intraitable, compliquée à jouer, qui a l’ambition de devenir une équipe importante de la division, ajoute le technicien. On a un effectif qui a un potentiel intéressant, un potentiel public qui est fantastique. »

Les Nordistes devront également faire preuve d’efficacité offensive, secteur clairement en difficulté après quatre rencontres. « Sur les quatre matches, on a un ratio occasion/but qui n’est pas assez fort par rapport à ce qu’on a proposé, mais ce qu’il y a de plus dur dans le football, c’est marquer. A Nancy, on est plus proche de marquer le deuxième que d’en prendre, c’est là-dessus qu’il faut appuyer, approuve Guégan. Il faut avoir cette volonté de tuer le match, de châtier l’adversaire quand on peut le faire. Que ce soit contre Guingamp, Nîmes ou Nancy, on doit être en capacité de marquer plus qu’un but. On a les situations, les occasions, c’est très positif mais il faut valider. On doit être libérés, confiants, ambitieux. C’est dans cet objectif-là que l’on va jouer. »

Rodez, attention danger ?

Pour autant, le VAFC n’aura pas la tâche facile face à des Ruthénois qui présentent un bilan semblable en tous points et qui ne se présenteront pas au Hainaut en victimes expiatoires. « Rodez est dans un système très clairement défini en 5-3-2 en bloc bas ou médian bas. Ils performent dans la transition et les coups de pied arrêtés. Ils ont un projet de jeu clair qui leur va plutôt bien, analyse Olivier Guégan. Ce système est intéressant quand on a de la verticalité et qu’on a des joueurs qui aiment attaquer la profondeur et c’est ce qu’ils ont. Il faudra être très méfiant. On devra construire notre match, notre résultat et ne surtout pas courir après le score comme on l’a fait contre Nîmes. »

Néanmoins, les Valenciennois pourront compter sur une confiance nouvelle au sortir de leur succès décroché en Lorraine. « Le match de Nancy a fait beaucoup de bien à l’ensemble du groupe parce qu’il valide les matches pleins de cohérence et de qualité, apprécie Guégan. C’est bien d’être récompensé pour ça. » Sans son leader défensif Joffrey Cuffaut, écarté sur protocole commotion et remplacé numériquement par Maxime Spano, le onzième du dernier championnat doit désormais passer la deuxième pour enfin lancer une série positive. Et remonter plus haut dans un classement où il ambitionne le Top 5 au mois de mai.

A.R. avec A.L.

VAFC – RODEZ

Cinquième journée de Ligue 2 BKT.

Samedi 21 août, 19 heures

Stade du Hainaut, Valenciennes

Arbitre : M. Lepaysant

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires