Le RC Lens ne fait qu’une bouchée de Troyes

RC Lens
Le 11 HDF

Grâce à une première mi-temps complètement folle, le RC Lens n’a pas laissé le moindre espoir à l’ESTAC ce soir à Bollaert (4-0). Avec quatre buteurs différents, le Racing signe sa plus large victoire de la saison.

Leçon de football

Les dix premières minutes de la rencontre sont assez timides de chaque côté où les deux équipes se regardent sans trop se dévoiler. Sur la première véritable incursion lensoise, Arnaud Kalimuendo va être à la conclusion d’un superbe mouvement collectif initié par Kakuta. Cinq passes s’enchaînent à la vitesse de l’éclair pour permettre à Clauss de centrer dans les pieds d’Arnaud Kalimuendo qui n’a plus qu’à pousser le ballon au fond (1-0, 14′). Quelques minutes après l’ouverture du score, Seko Fofana s’essaye à une reprise de volée à l’entrée de la surface. Gauthier Gallon relâche dans un premier temps mais finit par capter la frappe du capitaine lensois (21′). Troyes ne voit pas le jour, et le Racing continue d’assiéger son adversaire dans sa moitié de terrain. Avec à nouveau Jonathan Clauss pour le centre, c’est cette fois Wesley Saïd qui reprend parfaitement le ballon pour doubler la mise et inscrire son quatrième but cette saison (2-0, 29′).

Dans leur lancée, les Sang et Or font mal à l’adversaire. Kalimuendo passe même proche du doublé d’une frappe astucieuse du droit, bien captée par Gallon (34′). Un arrêt qui fait du bien, mais qui n’empêchera pas les Lensois d’alourdir la marque quelques secondes plus tard. Wesley Saïd tente sa chance de loin, Gallon repousse, mais Jonathan Clauss surgit de nulle part et envoie son coup de tête dans le but désert. La fête est totale à Bollaert (3-0, 36′). Mais ça ne s’arrête pas là ! Sur un nouveau mouvement sublime, Fofana décale Saïd qui enroule, Gallon repousse sur Kalimuendo qui apporte un nouveau but, mais celui-ci sera refusé pour un hors-jeu (42′). Sur sa frappe, Wesley Saïd s’est blessé et doit prématurément céder a place avant la pause. Sotoca fait son entrée (44′). M. Leonart siffle la pause sur ce score lourd et pour autant juste de trois buts à zéro pour le Racing.

La fête bat son plein

Dès le retour des vestiaires, Jonathan Clauss passe tout proche d’inscrire un doublé avec un sublime coup-franc aux vingt-cinq mètres. Mais Gauthier Gallon se déplie parfaitement pour dégager en corner (50′). Toujours parfaitement maître de son sujet, le Racing va continuer à faire reculer Troyes. Gaël Kakuta hérite d’un ballon au milieu de terrain et frappe de loin, mais la tentative du meneur de jeu lensois passe à côté (58′). Ce n’est que partie remise, puisque le quatrième but lensois viendra deux minutes plus tard. Sotoca est servi à droite et frappe en entrée de surface. Gallon repousse, mais Przemyslaw Frankowski suit parfaitement et s’ajoute à la fête (4-0, 60′).

Le stade Bollaert est en fête, et rien ne peut arriver aux Lensois, nettement supérieurs à leurs adversaires. Igntius Ganago est même proche d’apporter le cinquième but de la soirée, mais sa frappe du droit est trop croisée (71′). Lens maîtrise son sujet et laisse s’écouler les secondes. L’arbitre de la rencontre va au bout des trois minutes de temps additionnel et libère Bollaert. Le RC Lens s’impose largement face à Troyes, quatre buts à zéro.

 

Arthur LASSERON

RC LENS – TROYES : 4-0 (3-0)

Treizième journée de Ligue 1 Uber Eats

Vendredi 5 novembre, 21 heures

Stade Bollaert-Delelis, Lens

BUTS : Kalimuendo (14′), Saïd (29′), Clauss (36′), Frankowski (60′) pour Lens

Avertissements : Ganago (69′) pour Lens; Batlles (Pas en jeu, 15′) pour Troyes

RC Lens : Farinez – Gradit, Danso, Medina – Clauss, Doucouré, Fofana (Cahuzac, 77′), Frankowski (Haïdara, 77′) – Kakuta (Pereira Da Costa, 65′) – Saïd (Sotoca, 44′), Kalimuendo (Ganago, 65′)

Remplaçants : Pandor (g.), Wooh, Haidara, Boli, Cahuzac, Pereira Da Costa, Ganago, Jean, Sotoca

Entraîneur : Franck Haise

TROYES : Gallon – Biancone, Rami (Palmer-Brown, 77′), Giraudon (c.), Salmier, Koné (Kaboré, 61′) – Baldé (Chambost, 61′), Kouamé, Chavalerin (El Hajjam, 77′), Ripart (Suk, 61′) – Rodrigues

Remplaçants : Moulin, Renot (g.), El Hajjam, Kaboré, Palmer-Brown, Chambost, Domingues, Chadli, Lumeka, Suk

Entraîneur : Laurent Batlles

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans cet article ? Contactez la rédaction en précisant le titre de l'article