Le RC Lens face à une bête blessée

RC Lens
Franco Arland / Icon Sport

Qualifié sans réellement trembler face à Linas-Montlhéry (2-0) samedi après-midi, le RC Lens doit déjà « switcher » et penser au championnat avec un difficile déplacement chez un Strasbourg en très grande difficulté. Présentation de cette dix-huitième journée de Ligue 1.

Un danger à maîtriser

D’un côté, un RC Lens à qui tout sourit, deuxième de Ligue 1 et qui reste sur un brillant succès contre l’invincible Paris Saint-Germain (3-1) et une solide qualification au prochain tour de la Coupe de France. De l’autre, un Strasbourg en pleine déliquescence, avant-dernier du championnat, éliminé dès son entrée en lice et qui vient de mettre à pied son coach Julien Stéphan. Sur le papier, tout laisse à croire que les Lensois continueront leur série positive. Oui, mais rien de pire qu’un adversaire totalement touché pour tomber dans un piège. Surtout quand il a de la qualité. « C’est une équipe qui a de la qualité, a très peu bougé durant l’été, a fait une saison exceptionnelle l’an dernier en finissant devant nous et en nous battant deux fois, se rappelle Franck Haise. Avec une équipe très proche, même si les contenus sont très intéressants, ils n’ont pas eu la réussite. »

D’autant plus que les Artésiens ont connu des difficultés en Alsace depuis leur retour dans l’élite, notamment l’an dernier avec deux revers en deux rencontres, malgré des décisions arbitrales désavantageuses, entre expulsion et pénalties qui restent en tête. Mais pas seulement. « C’est d’abord nous qui avons été moins bons qu’eux même si l’an passé, les deux fois on perd 1-0 avec un peu de regrets, continue le technicien artésien. Ce qui compte surtout c’est de faire un bon match mercredi, c’est celui qui vient qui m’intéresse. Le passé, même si j’aime les statistiques, ça ne fait pas gagner les matches. On se prépare bien pour faire un gros match parce qu’on en aura besoin pour gagner là-bas. »

Mais une nouvelle contrainte se dresse sur la route des Sang et Or avec une absence de poids. En raison de trois cartons jaunes reçus en moins de dix matches, Salis Abdul Samed, qui n’avait pas raté la moindre minute jusqu’ici, sera absent du côté de La Meinau. Un véritable coup dur, mais Franck Haise ne s’en inquiète pas outre mesure. « Junior (Onana) jouera à la place de Salis, maîtrise bien le poste, ce que l’on recherche, explique Haise. Il ne faut pas s’attendre à du copier coller, ils ont chacun leur façon de jouer, leurs points forts mais j’ai toute confiance en le match que Junior fera. » Et il devra réaliser une prestation de qualité si le RC Lens veut continuer à aller de l’avant et ne pas lâcher de points chez un actuel relégable.

Adrien ROCHER

STRASBOURG – RC LENS

18ème journée de Ligue 1

Mercredi 11 janvier, 21 heures

Stade de la Meinau, Strasbourg

Arbitre : M. Letexier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *