Le RC Lens doit se relever mais également se méfier

Christopher Wooh RC Lens
JB Autissier / Panoramic / Imago

Tombé pour la troisième fois de la saison le week-end dernier, à Lyon, le RC Lens va devoir hausser le temps et mettre un ultime coup de collier avant la trêve de novembre. Néanmoins, face au promu troyen, la tâche ne s’annonce pas simple et les Lensois devront sérieusement se méfier d’une équipe en forme.

Réaction attendue

Comme il y a deux semaines face à Metz, le RC Lens accueille une équipe de deuxième partie de tableau pour se relancer. Mais cette fois, la réception de Troyes intervient après une défaite frustrante à Lyon. « Avec le match que les joueurs ont fait, en dehors des dix premières minutes brouillonnes, c’était dommageable de prendre ce but à ce moment, et au final ça l’a été aussi, regrette toujours Franck Haise. Mais je n’oublie pas que les joueurs ont fait 83 minutes de très bonne facture face à une bonne équipe. Souvent, les buts viennent de situation évitables ou d’erreurs. Les erreurs font partie du jeu, mais là il y en a eu plusieurs cumulées. Mais on n’a pas parlé que de ça pour préparer Troyes, qui sera difficile. »

Néanmoins, les Artésiens n’ont pas vraiment le temps de tergiverser. Pour une ultime rencontre avant la dernière trêve internationale de l’année, les Lensois auront fort à faire face à des promus Troyens qui ne sont pas sans rappeler le RC Lens de la saison passée. « Ils sont très habiles en transition et si on leur laisse du temps dans l’utilisation, on sent qu’il y a des vrais principes de jeu avec des choses très intéressantes, analyse l’entraîneur lensois. Je ne sais pas s’il y a des similitudes mais on voit qu’ils maîtrisent très bien ce qu’ils font et leurs derniers résultats leur donnent encore plus de confiance. C’est une équipe bien huilée et je ne suis pas étonné qu’elle soit sur une bonne série. »

Je sais d’avance que l’on devra être au meilleur de notre forme pour faire un résultat positif.

Haise RC Lens

Avec sept points pris sur les trois derniers matches, l’ESTAC est en grande forme et a des armes pour faire vaciller l’actuel quatrième. « Troyes maîtrise bien l’animation défensive de son 5-4-1, laisse peu d’espaces, défend en bloc médian en étant actif, termine Haise. C’est une équipe qui concède peu d’occasions et de tirs dangereux. Ensuite, elle est capable sur des récupérations médianes ou hautes d’être vite dangereuse. Si on lui laisse du temps, elle est intelligemment structuré, étagée et si les mises sous pression ne sont pas de qualité, elle peut poser des problèmes à tous ses adversaires. Pour tous ces éléments, je sais d’avance – et les derniers matches le prouvent – que l’on devra être au meilleur de notre forme pour faire un résultat positif. »

Et s’il fallait encore un rappel de la dangerosité troyenne, Nice – deuxième (0-1) – et Rennes – cinquième (2-2) – se sont récemment cassés les dents sur la formation dirigée par Laurent Batlles. Attention, danger !

Adrien ROCHER

RC LENS – TROYES

Treizième journée de Ligue 1 Uber Eats

Vendredi 5 novembre, 21 heures

Stade Bollaert-Delélis, Lens

Arbitre : M. Léonard

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.