Le PSG roule sur le LOSC

Jardim LOSC
Anthony Dibon/Icon Sport

Totalement dépassé par des Parisiens ultra dominateurs, le LOSC a subi une véritable correction devant son public (1-7). Première défaite de la saison pour la bande à Paulo Fonseca, et celle-ci devrait faire énormément de mal dans les têtes.

Paris en promenade de santé

Historiquement rapide. A peine le match débuté, Kylian Mbappé est servi dans la profondeur par Messi. Le champion du monde français lobe parfaitement Léo Jardim et ouvre le score, après seulement huit secondes de jeu (0-1, 1′). Il égale ainsi le but le plus rapide de la Ligue 1, un but inscrit à l’époque par Michel Rio avec Caen. Les Lillois tentent de répondre, notamment avec Jonathan Bamba, très offensif en début de rencontre. A trois reprises, le numéro 7 des Dogues inquiète Donnarumma, qui réalise les arrêts qu’il faut sur des frappes souvent trop peu puissantes (5′, 7′, 12′). Les Parisiens reprennent doucement mais sûrement la maîtrise du ballon, et ne vont pas se faire prier pour rapidement se mettre à l’abri. Lionel Messi lance idéalement Nuno Mendes à gauche. Le Portugais remise en retrait sur le septuple Ballon d’Or qui conclut parfaitement du pied droit (0-2, 28′).

Rien ne semble pouvoir arrêter les Parisiens en cette première période de démonstration. Même si les Dogues ont un petit temps fort, les champions de France en titre vont définitivement se mettre à l’abri à l’approche de la mi-temps. Tout d’abord avec la frappe croisée d’Achraf Hakimi, bien servi par Neymar dans la profondeur. Le Marocain ne laisse aucune chance à Léo Jardim (0-3, 39′). Quatre minutes plus tard, c’est au tour de Neymar de faire trembler les filets. Yazici est dépossédé du ballon dans sa moitié de terrain. Lionel Messi en profite pour lancer Neymar. Avec un brin de réussite, le Brésilien reprend et sale l’addition (0-4, 43′). La première mi-temps cauchemardesque prend fin, dans un stade Pierre-Mauroy consterné.

Mbappé voit triple

La tempête parisienne reprend de plus belle au retour des vestiaires, avec le doublé pour Neymar. Lionel Messi sert Mbappé dans la surface qui laisse passer le ballon intelligemment. Le Brésilien crucifie Jardim (0-5, 52′). Piqué dans son orgueil, le LOSC va enfin réagir, avec la réduction de l’écart signée Jonathan Bamba. Ismaily déborde côté gauche et sert l’attaquant français en profondeur qui bute une première fois sur Donnarumma avant de prendre le rebond et pousser le ballon au fond (1-5, 54′). Un but qui ne sonne pas la révolte pour autant. Après un petit temps creux, Kylian Mbappé prend la défense dans le dos et y va lui aussi de son doublé (1-6, 66′).

Les Parisiens verrouillent le jeu à l’approche du coup de sifflet final. Alan Virginius, présenté à la presse la veille, est lancé dans le grand bain par Paulo Fonseca, qui sait déjà que l’affaire est dans le sac. Et malgré le score de tennis, les supporters lillois continuent de pousser leur équipe. En fin de rencontre, Kylian Mbappé s’offre même un triplé, encore une fois trop peu attaqué par la défense lilloise, qui laisse le Parisien placer une frappe dévastatrice (1-7, 87′). Le LOSC concède sa première défaite de la saison, et quelle défaite.

Arthur Lasseron

LOSC – PARIS : 1-7 (0-4)

Troisième journée de Ligue 1 Uber Eats

Dimanche 21 août, 20h45

Decathlon Arena, Villeneuve-D’Ascq

Arbitre : M. Turpin

Buts : Bamba (54′) pour Lille ; Mbappé (1′, 66′, 87′), Messi (28′), Hakimi (39′, 52′), Neymar (42′) pour Paris

Avertissements : David (83′) pour Lille ; Ramos (35′) pour Paris

LOSC : Jardim – Diakité, Fonte (c.), Alexsandro (Djalo, 70′), Ismaily – André (Martin, 58′), Gomes – Gudmundsson (Virginius, 58′), Yazici (Zhegrova, 58′), Bamba – David

Remplaçants : Chevalier (g.), Jakubech (g.), Zedadka, Djalo, Baleba, Yoro, Martin, Virginius, Zeghrova

Entraîneur : Paulo Fonseca

PSG : Donnarumma – Ramos (Danilo, 81′), Marquinhos (c.), Kimpembe – Hakimi (Mukiélé, 81′), Verratti (Sanches, 63′), Vitinha (Paredes 84′), Mendes (Bernat, 63′) – Mbappé, Messi, Neymar

Remplaçants : Rico (g.), Bernat, Diallo, Mukiele, Paredes, Danilo, Renato, Sarabia, Ekitike

Entraîneur : Christophe Galtier


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *