Le LOSC veut surfer sur la dynamique de la coupe

Rémy Cabella LOSC
Sandra Ruhaut/Icon Sport

Quelques jours après une qualification en seizièmes de finale de la Coupe de France, le LOSC n’a pas le temps de s’assoupir. En effet, le championnat reprend ses droits et s’enchaîne, avec un déplacement à Brest. La victoire sera primordiale pour garder contact avec l’Europe et alimenter la confiance.

Alexsandro ou Leny Yoro avec Djalo ?

En l’absence de José Fonte, toujours blessé au mollet, la question est légitime : qui pour le remplacer ? À ce sujet, Paulo Fonseca est resté quelque peu évasif. « Je ne veux pas dire qui jouera demain, même si je le sais. Leny (Yoro) a fait un très bon match et Alexsandro aussi. Je pense qu’en ce moment, nous devons penser à beaucoup de choses », admet l’entraîneur. En effet, les deux joueurs avaient été alignés en même temps contre Troyes, Tiago Djalo ayant été laissé au repos.

Mais alors, qu’est-ce qui fera la différence dans le choix de Fonseca ? Une hiérarchie est-elle établie ? « Ce sont diverses choses. Nous devons penser au match que nous devons attendre face à Brest. Il n’y a pas de hiérarchie, je décide seulement en fonction des caractéristiques de l’adversaire et des choses que nous voulons faire », explique le Portugais. Réponse demain.

Le dernier geste sera clé à Brest

Alors que Brest a récemment changé d’entraîneur, Paulo Fonseca se méfie de ce changement et surtout d’une statistique. En effet, les quatre derniers matches contre Brest n’ont pas été victorieux, avec deux nuls et deux défaites. Pas de quoi rassurer l’entraîneur lillois. « Nous ne savons pas ce qui peut se passer sur ce match. Ils ont un nouvel entraîneur, c’est donc difficile pour moi de savoir comment ils joueront. Par contre, nous savons que Brest est une équipe très physique, qui presse très bien et avec intensité. Nous voulons gagner, mais nous devons aussi être vigilants et concentrés. Ce sera un match très intense et très difficile. »

Une éventuelle victoire du LOSC en terre brestoise sera forcément liée au degré d’efficacité des frappes des Dogues. Ce point-là, Jonathan David en a parfaitement conscience. « Il faut continuer à jouer comme on joue en ce moment, parce qu’on joue bien. Il faut juste ajouter ce côté tueur pour amener le match à 2 ou 3-0 et le rendre un peu plus facile. On sait que les adversaires sont bons, qu’ils peuvent toujours se procurer des occasions et parfois il en suffit d’une. On travaille pour réussir à tuer le match beaucoup plus tôt. »

Pavel CLAUZARD

Brest – LOSC

Dix-huitième journée de Ligue 1 Uber Eats

Mercredi 11 janvier, 19 h 00

Stade Francis le Blé, Brest

Arbitre : M.Vernice

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *