Le LOSC s’impose dans un match dingue

Alexsandro LOSC
Baptiste Fernandez/Icon Sport

Ce dimanche soir aura été riche en buts à la Decathlon Arena ! Devant au score, puis mené avant de retourner la situation en sa faveur, le LOSC s’est imposé dans un match aux multiples rebondissements face à l’AS Monaco (4-3).

Chassé-croisé

Après un premier quart d’heure d’observation entre les deux équipes, le match va prendre une tournure complètement différente. Le premier frisson de la partie intervient après une belle sortie de balle entre les deux Gomes et Jonathan Bamba. Le capitaine du jour provoque et frappe, obligeant Nubel à s’employer (18′). Lille est sur un temps fort et va concrétiser cette bonne période. Ounas centre sur coup-franc et trouve la tête d’Alexsandro. Le Brésilien fait trembler les filets pour la première fois sous ses nouvelles couleurs (1-0, 22′). Les Monégasques réagissent avec Golovin et Vanderson qui mettent à contribution Chevalier, impeccable dans ses interventions (24′).

Dix minutes plus tard, alors que les Dogues continuent de se créer les plus belles situations, Lucas Chevalier va encaisser un but plus qu’évitable, sur un coup-franc de Caio Henrique qui paraissait sans danger. Le ballon glisse entre les jambes du jeune portier pour un but gag au pire des moments (1-1, 34′). Mais pas le temps de ruminer, le LOSC repart de l’avant. Jonathan David se joue de Disasi et envoie une frappe sur le poteau. Rémy Cabella suit en seconde lame et pousse le ballon dans le but vide (2-1, 39′). On pense que le plus dur est fait pour les Dogues avant la pause, loin de là. Juste avant le coup de sifflet de M. Delajod, Axel Disasi profite d’un bon service de Ben Yedder pour égaliser une nouvelle fois (2-2, 44′).

Cabella voit double

La boulette de Lucas Chevalier avait permis à l’ASM de revenir au score en première période, et c’est une autre erreur lilloise qui va permettre aux visiteurs de prendre les devants. Seul en défense, Tiago Djalo s’emmêle les pinceaux et perd la balle. Wissam Ben Yedder en profite pour piquer le ballon et tromper Chevalier, impuissant (2-3, 53′). Lille est au bord du KO suite à ce nouveau coup de massue, mais Lucas Chevalier s’interpose à bout portant sur une frappe de Diatta (60′). Un arrêt qui va compter, puisque trois minutes plus tard, les Dogues vont à leur tour égaliser. Sur un contre éclair, Rémy Cabella s’enfuit et finit du gauche pour faire chavirer la Decathlon Arena (3-3, 63′).

Vous pensez que ce match est déjà assez fou ? Eh bien non ! Angel Gomes remonte tout le terrain suite à une belle récupération de Diakité. L’Anglais décale Jonathan Bamba qui envoie un véritable missile sous la barre de Nubel (4-3, 71′). En maîtrise défensivement par la suite, le LOSC verrouille et enchaîne un troisième succès de suite et passe devant son adversaire du soir au classement.

Arthur Lasseron

LOSC – MONACO : 4-3 (2-2)

Douzième journée de Ligue 1 Uber Eats

Dimanche 23 octobre, 20h45

Decathlon Arena, Villeneuve-d’Ascq

Buts : Alexsandro (22′), Cabella (39′, 63′), Bamba (71′) pour Lille ; Henrique (34′), Disasi (44′), Ben Yedder (53′) pour Monaco

Avertissements : Bamba (50′) pour Lille ; Matazo (21′), Badiashile (58′) pour Monaco

LOSC : Chevalier – Diakité, Djalo, Alexsandro, Ismaily – André Gomes, Angel Gomes (Baleba, 82′) – Ounas (Weah, 66′), Cabella (Bayo, 90′), Bamba (c.) – David

Remplaçants : Jardim (g.), Jakubech (g.), Zedadka, Yoro, Martin, Baleba, Gudmundsson, Zhegrova, Weah, Bayo

Entraîneur : Paulo Fonseca

Monaco : Nubel – Vanderson, Disasi, Badiashile, Henrique – Diatta (Jakobs, 82′), Matazo (Jean Lucas, 82′), Fofana, Golovin – Embolo (Volland, 77′), Ben Yedder (c.)

Remplaçants : Didillon (g.), Maripan, Jakobs, Sarr, Jean Lucas, Minamino, Martins, Boadu, Volland

Entraîneur : Philippe Clément


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *