Le LOSC replonge face à un Marseille costaud

Lucas Chevalier LOSC
Romain Perrocheau/FEP/Icon Sport

Une semaine après sa victoire à Montpellier, le LOSC ne parvient pas à enchaîner et tombe sur un OM solide, et ce, malgré l’enchaînement des matchs. Pourtant bien partis, les Dogues ont éprouvé beaucoup de difficultés, notamment en seconde période où ils ont été dominés. Les tentatives lilloises ainsi que le nouveau dispositif essayé par Paulo Fonseca n’ont pas été des plus concluants.

D’entrée, le tempo est donné

Les premières minutes sont mouvementées, mais dénuées d’occasions. Lille est la première équipe à poser le danger via Adam Ounas. L’international algérien perce la défense marseillaise et entre dans la surface. Pourtant, Balerdi le stoppe et une faute est réclamée sur le Lillois, en vain (10′). Deux minutes plus tard, Diakité réalise une récupération qu’il transmet dans la surface à Adam Ounas. Ce dernier tire et frappe le poteau, mais voit son coéquipier Ismaily pousser le ballon au fond des filets. Récompensé, le LOSC ouvre le score (0-1, 12′).

Dans un premier temps au pressing, les Dogues reculent après leur premier but et pressent moins. Néanmoins, Benjamin André est responsable d’une perte de ballon sur le milieu de terrain. Cette perte permet à Harit puis Under de réaliser une incursion offensive. Le Turc centre à ras de terre en première intention et trouve Alexis Sanchez, qui n’a plus qu’à frapper pour égaliser (1-1, 26′). À la suite de cette égalisation, la tendance évolue et Marseille reprend le contrôle du jeu. En atteste le tir sauvé de justesse par Diakité et qui se dirigeait vers les buts vides de Lucas Chevalier. Il s’agit de la dernière grosse action de cette première période, accrochée, mais où l’OM a repris les devants sur la fin.

Une domination marseillaise écrasante

Au retour des vestiaires, la partie semble clairement être dominée par Marseille. Aussi bien dans la possession que dans les tirs, les Marseillais sont ceux qui se procurent le plus d’occasions. De fait, Lucas Chevalier est logiquement sollicité à plusieurs reprises (51 et 52′) et marque des points dans l’optique de la suite de la saison. La statistique des passes clés (83 % pour l’OM, 73 % pour le LOSC) prouve que les Lillois subissent de plus en plus la loi marseillaise dans cette partie.

La punition intervient quelques minutes plus tard par la voie de Samuel Gigot. Considéré hors-jeu par beaucoup, il est finalement bien aligné avec la défense des Dogues. Le défenseur phocéen place bien sa tête pour tromper Chevalier et ainsi donner l’avantage aux siens (2-1, 61′). Par la suite, la situation n’évolue pas et Marseille poursuit sa domination dans tous les compartiments du jeu, hormis la possession. Les occasions lilloises sont inexistantes, et ce, malgré les changements opérés par Paulo Fonseca. Pas de deuxième victoire consécutive pour le LOSC, qui reste sixième avec 10 points, en attendant la fin de la 7ème journée. Un sursaut sera (de nouveau) attendu contre Toulouse samedi prochain.

Pavel CLAUZARD

Marseille – LOSC : 2-1 (1-1)

7ème journée de Ligue 1

Orange Vélodrome, Marseille

Arbitre : Benoît Millot

Buts : Sanchez (26′) et Gigot (61′) pour Marseille ; Ismaily (12′) pour le LOSC

Avertissements : Balerdi (14′), Gueye (50′), Gigot (57′), Touré (68′) et Tavares (72′) pour Marseille ; Djalo (78′) pour le LOSC

Marseille : Lopez – Mbemba (Bailly, 46′), Balerdi (Tavares, 28′), Gigot (Touré, 67′) – Clauss, Guendouzi, Gueye, Kolasinac – Under, Sanchez (Gerson, 86′), Harit (Veretout, 67′)

Remplaçants (à choisir parmi) : Blanco (g.), Bailly, Kaboré, Touré, Elmaz, Tavares, Gerson, Veretout, Bakambu, Dieng, Payet, Suarez

Entraîneur : Igor Tudor

LOSC : Chevalier – Diakité, Fonte (c.), Djalo – Zedadka (Gudmundsson, 87′), André, Angel (André Gomes, 65′), Ismaily – Ounas (Virginies, 78′), David (Bayo, 78′), Bamba

Remplaçants : Jardim (g.), Jakubech (g.), Alexsandro, Yoro, Baleba, André Gomes, Martin, Gudmundsson, Virginius, Bayo

Entraîneur : Paulo Fonseca


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *