Le LOSC pour enfin lancer sa deuxième partie de saison

LOSC
Hugo Pfeiffer/Icon Sport

Restant sur une défaite en coupe de France il y a une semaine et demie, le LOSC doit repartir de l’avant en championnat pour poursuivre sa remontée pour glaner ses objectifs en fin de saison. Première escale au stade Vélodrome, pour aller affronter l’Olympique de Marseille, ce dimanche. 

Un match pour lancer la machine

Le LOSC va effectuer son retour à la compétition contre un gros du championnat. Après avoir assisté au report de son match face à Lorient, les Nordistes devront s’adapter aux différentes échéances qu’ils feront face. Après n’avoir pas joués pendant une semaine et demie, les Dogues vont concourir tous les trois jours, avant de retrouver un match par semaine. « On n’a pas d’autres choix que de s’adapter, affirme Jocelyn Gourvennec. On a eu une longue semaine et ça va redevenir dense en terme de match. J’ai beaucoup aimé l’investissement des joueurs depuis la reprise. On a récupéré du monde depuis Lens et on a un effectif qui s’est densifié à nouveau. C’est bien par rapport aux échéances que l’on a. Je trouve qu’on a bien préparé le match de Marseille. Ce sera un gros match où on va vouloir être très performant. »

Cette rencontre sera le premier match de la remontée du LOSC. Auteur d’une première partie de saison en demi-teinte, le club nordiste doit produire un second beaucoup plus reluisant pour espérer atteindre ses objectifs de qualification à une compétition européenne. « On a un demi-championnat devant nous, annonce Jocelyn Gourvennec. On sait qu’on veut être dans le haut du classement parce que c’est la place du LOSC. Après, on a lâché des points pour différentes raisons. Là, on est sur le premier match retour. On sait qu’on a un très bon niveau par rapport à la concurrence. On est capable d’être à un très haut niveau. On l’a montré en Ligue des Champions. Il faut seulement que notre exigence et notre efficacité nous emmène plus haut. Investis, on l’est, il n’y a pas de soucis. Il faut qu’on soit encore plus dur à jouer. »

Face aux Olympiens, le LOSC pourra compter sur une absence de taille côté phocéen. La ferveur du stade Vélodrome sera amputée de bon nombre de ses partisans. Seul 5 000 spectateurs seront autorisés à pénétrer les portes du stade. « J’ai joué un peu plus d’un an à Marseille, se souvient Jocelyn Gourvennec. C’est sûr que le public se rappelle au bon souvenir de ses joueurs. Ça pousse un peu et ça remobilise. On a été capable d’être très performant à Séville où il y avait aussi beaucoup de bruits. Ce n’est pas le Vélodrome, mais c’est un des stades d’Espagne où ça fait le plus de bruit. Je crois que les joueurs préfèrent jouer dans des stades pleins. Ça va faire bizarre pour moi comme pour d’autres de voir très peu de personnes dans le Vélodrome. C’est comme ça, on s’adapte. »

Pour partir sur de bonnes bases pour cette deuxième partie de saison, le LOSC ne possède pas d’autres choix que de s’imposer à Marseille. Dans tous les cas, le club nordiste pourra compter sur la présence de sa recrue récente, Edon Zhegrova, qualifié pour disputer la rencontre.

Emilien PAU

MARSEILLE – LOSC

Vingt-et-unième journée de Ligue 1 Uber Eats

Dimanche 16 janvier, 21 heures

Stade Vélodrome, Marseille

Arbitre : M. Delerue

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.