Le LOSC à l’épreuve d’un promu à la relance

Weah LOSC
ElyxandroCegarra/Panoramic/Imago

Formation en forme des dernières semaines avec trois succès de rang, le LOSC conclut son premier quart de saison sur la pelouse d’un Clermont en difficulté après un départ canon. Alors que l’importantissime réception du FC Séville se profile, mercredi, pour garder espoir en Ligue des Champions, les Lillois doivent d’abord faire le job en Auvergne pour continuer leur marche en avant et confirmer leur retour parmi les meilleures équipes du championnat.

Confirmer pour bien préparer Séville

Il y a à peine un mois de cela, le LOSC se serait très certainement rendu à Clermont avec l’étiquette d’outsider sur le dos. Mais depuis, les dynamiques des deux formations ont bien changé. Alors que le LOSC reste sur trois succès d’affilée, le promu clermontois s’est incliné trois fois sur ses cinq dernières sorties et n’a plus gagné depuis le 15 août. Pas question pour autant de prendre ce déplacement à la légère. « On va jouer une équipe promue, qui a fait un super début de saison. On a beaucoup de respect pour Clermont, son parcours, relate Jocelyn Gourvennec. C’est toujours difficile de monter et ils ont réussi à le faire pour jouer pour la première fois en Ligue 1. J’ai aussi un grand respect pour le travail de Pascal Gastien parce que c’est un technicien qui a maintenant une grande expérience. Il montre tout son talent en réussissant à amener son équipe à un très bon niveau. Il faut que l’on soit conscient et respectueux de ça, on le sera, tout en étant très déterminé pour continuer notre parcours. »

Gabriel Gudmundsson (LOSC) : « On a appris des choses du début de saison »

Car après s’être offert Reims, Strasbourg mais surtout Marseille, les Lillois se doivent de confirmer leur renouveau dès le retour de trêve et à quelques jours de la réception de Séville en Ligue des Champions. « On a bien corrigé en championnat, on a retrouvé un équilibré et surtout un rythme avec plus de constance. Ce sont des sensations que les joueurs retrouvent, qu’ils ont eu à de nombreuses reprises la saison dernière. Tout l’enjeu de la période qui va se présenter à nous c’est qu’à la fois il faut que l’on cultive et entretienne ça, tout en se disant qu’on n’a rien fait pour l’instant, continue le technicien nordiste. On a corrigé, on s’est replacé en haut du classement et je pense que les joueurs ont cette sensation qu’on est à notre place dans le tableau, mais on doit aussi garder notre solidarité du moment, l’énergie qu’on met dans les matches pour les gagner, l’esprit d’équipe qui caractérise le LOSC aujourd’hui avec des joueurs plus stables. On n’a plus les états d’âme de l’été et il faut que ça nous serve pour aller encore plus loin parce qu’on n’a rien gagné. »

Jocelyn Gourvennec (LOSC) : « Renato va jouer à Clermont »

Néanmoins, pour réussir une performance chez un promu en quête de renouveau, le champion de France en titre devra écarter de ses pensées le choc qui l’attend mercredi pour se concentrer sur ce qui a tout du match piège, en Auvergne, face à une bête blessée. « C’est notre travail de staff et de coach de mettre le focus sur l’essentiel et aujourd’hui, pour nous, c’est Clermont, lance Gourvennec. On a bien préparé le match, je pense, on a déjà donné des informations au groupe. Ceux qui reviennent de sélection vont les avoir aussi. La teneur des propos et le leitmotiv que l’on a c’est qu’on a accéléré, mais on ne peut pas ralentir parce qu’on a trouvé un équilibre avec de bonnes sensations. Il faut le cultiver et ça passe par l’exigence. On ne doit pas redescendre le curseur de l’exigence si on veut continuer notre chemin. » Un chemin qui a propulsé le LOSC à la huitième place, à deux petits points de l’Europe, la véritable place d’un club sacré champion il y a cinq mois de cela.

Adrien ROCHER

CLERMONT – LOSC

10ème journée de Ligue 1 Uber Eats

Samedi 16 octobre, 19 heures

Stade Gabriel Montpied, Clermont

Arbitre : M. Watellier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *