[LDC] Salzburg – LOSC : les tops et flops

Ivo Grbic LOSC
GEPApictures/MathiasMandl/Imago

Totalement surclassé par son adversaire du soir, ce mercredi, le LOSC s’est incliné en Autriche face à Salzburg pour le compte de la deuxième journée du groupe G de la Ligue des Champions. Retrouvez les tops et flops de la rencontre, édités pour par la rédaction du 11 Lillois

Les tops

Les dix premières minutes

Le LOSC n’a tenu que dix minutes. Bien rentrés dans leur match, les hommes de Jocelyn Gourvennec ont répondu au défi physique qui lui était proposé par les Autrichiens. Réussissant à développer son jeu, le club nordiste s’est même procuré la toute première occasion de la rencontre. La frappe de Burak Yilmaz a flirté avec la barre transversale de Kohn après que Gomes et David aient joué du milieu salzbourgeois. La seule fois de la rencontre où l’on verra le LOSC dangereux, surclassé par son sujet pendant le reste de la rencontre.

Benjamin André (LOSC) : « Il faut faire mieux, on va se qualifier »

L’apport des remplaçants

En manque de rythme eu milieu de terrain et sur les ailes, Jocelyn Gourvennec a fait des choix importants pour essayer de redynamiser son équipe et allé chercher au minimum le match nul. Onana, Bamba, de retour de blessure, et Ikoné sont entrés sur la pelouse à la place de Xeka, Gomes et Weah à l’heure de jeu. Des changements qui ont bousculer un peu la physionomie de la rencontre, amenant de la vitesse et de la justesse technique sur les côtés et ainsi que de l’impact en plus au milieu de terrain.

Les flops

Une défense trop perfectible

Que cette défense a fait mal à voir. Totalement débordé dès que Salzburg a un peu accéléré le jeu, le LOSC s’est fait déborder beaucoup trop facilement. Prévenus que les Autrichiens allé être très performants dans ce domaine, les latéraux des Dogues n’ont pas semblé tenter quoi que ce soit pour inverser la hiérarchie. Le duo Fonte – Botman n’a pas était en reste non plus. Les deux compères ont manqué d’impacts physiques dans les duels et se sont laissés berner de trop nombreuses fois par l’inépuisable Adeyemi.

[LDC] Salzburg – LOSC : les notes du match

L’inefficacité devant le but

C’est le mal qui continue de ronger le LOSC depuis le début de saison. Encore une fois, le club ordiste a peiné à conclure ses occasions dès qu’il s’est montré dangereux. Sur un total de 10 tirs, seulement 2 ont trouvé le cadre de Kohn. Un total trop pauvre pour l’exigence des compétitions européennes, surtout en Ligue des Champions. Les pensionnaires de Pierre Mauroy n’ont pas du tout été inspiré offensivement, à l’image de la tentative de David à 68e minute, oubliant ses coéquipiers laissés seuls par la défense salzbourgeoise à l’entrée de la défense.

Emilien PAU

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *