[LDC] LOSC – FC Séville : les tops et flops

Burak Yilmaz LOSC
Julian Finney/Getty Images

Pour son troisième rendez-vous européen de la saison, le LOSC a décroché son deuxième point face au FC Séville. A l’issue d’une rencontre plate et sans réel rythme, aucune des deux équipes n’a vraiment su mettre l’autre en danger. Découvrez nos tops et flops de ce LOSC – Séville.

Les tops

Un nouveau clean-sheet en Ligue des Champions

Lors du dernier match à domicile en Ligue des Champions, le LOSC concédait un frustrant 0-0 face au Vfl Wolfsburg. Frustrant car les Lillois ont maîtrisé une grande partie de la rencontre, ont même trouvé le chemin du but, malheureusement refusé pour quelques millimètres par la VAR. Cette fois, les hommes de Jocelyn Gourvennec ont beaucoup plus été mis en danger par un FC Séville lui aussi en demi-teinte. Avec tout de même six tentatives cadrées pour les « Blanquirrojos », Ivo Grbic et sa défense ont su garder leur cage inviolée. Une bonne chose quand on sait que le FC Séville avait marqué dans huit de leurs dix derniers matches toutes compétitions confondues.

[LDC] LOSC – FC Séville : les notes du match

Grbic solide, malgré tout

Il aura procuré une grosse frayeur aux 36.000 spectateurs du stade Pierre-Mauroy en première mi-temps. En relançant directement sur Rafa Mir, Ivo Grbic a bien failli signer la boulette de ce début de saison en Ligue des Champions. Heureusement, Tiago Djalo trainait dans les parages. Par la suite, Grbic se ressaisit pleinement et va nous créditer de plusieurs belles parades, sur Ocampos ou Suso notamment. Le gardien croate a été à la hauteur du rendez-vous avec un total de cinq arrêts face au FC Séville.

Les flops

Un absentéisme offensif criant

En enchaînant une deuxième rencontre sans marquer (Clermont, puis Séville), le LOSC doit se poser les bonnes questions quant à son attaque. Un front offensif, certes avec énormément de qualités, de talents, mais qui ne produit plus rien depuis 180 minutes. Face au FC Séville, le LOSC n’aura cadré que deux tentatives, et ne se sera procuré que 0,7 xG (buts projetés). La réception du Stade Brestois, ce samedi, pourrait permettre à l’attaque lilloise de se rassurer avant d’enchaîner un déplacement au Parc des Princes puis un nouveau déplacement, à Séville en Ligue des Champions.

Des ailiers invisibles

En titularisant Renato Sanches pour la deuxième fois en une semaine, ainsi que Jonathan Bamba, on pensait que le retour au 4-4-2 lillois était la meilleure solution face au 4-3-3 espagnol. Que ce soit le Portugais sur le flanc droit, ou le Français à gauche, aucun des deux n’a réussi à faire la moindre différence dans ce match. La seule grosse occasion du match est pourtant pour Renato Sanches, qui aurait pu profiter d’une perte de balle sévillane pour ouvrir le score. Hormis ça ? Le calme plat. Une situation qui va amener Jocelyn Gourvennec à repenser son XI de départ, samedi en Ligue 1 ?

Arthur LASSERON

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.