L’avis des experts (1/2) : « L’Amiens SC pourrait bien créer la surprise »

À quelques heures du premier match en Ligue 1 de l’Amiens SC pour le compte de la saison 2019/2020, Le 11 Amiénois a décidé de prendre le pouls des suiveurs du club, afin de savoir dans quel état d’esprit abordent-ils cette troisième saison en Ligue 1, la première pour Luka Elsner à la tête du club. Premier acte avec les optimistes Adrien Rocher et François Sauvestre. 

Adrien Rocher (Le 11 Amiénois) : « L’histoire du nouveau coach de l’Amiens SC m’a déjà séduit » 

Le moins que l’on puisse dire c’est que c’est le flou artistique qui règne autour de l’Amiens SC. Dans un premier temps confiant pour le début de saison, puis inquiet avec le départ de Krafth, et celui, finalement avorté, de Ghoddos, c’est désormais une espèce de brouillard qui entoure certains joueurs de l’Amiens SC. Néanmoins, les deux gros coups semblent avoir déjà été faits par les dirigeants du club amiénois. En décrochant le jeune et non moins novateur Luka Elsner, l’ASC pourrait bien créer la surprise tant le jeune coach slovène a convaincu partout où il est passé, notamment à l’Union Saint-Gilloise avec qui il a surpris, tout autant qu’impressionné, aussi bien en championnat, terminant tout proche de l’Europe, qu’en coupe de Belgique, allant jusqu’en demi-finale en éliminant des clubs comme Anderlecht ou Genk, futur champion. Avec un meneur de jeu comme Gaël Kakuta, enfin de retour « chez lui », Elsner pourrait bien avoir le chaînon manquant à son jeu attractif et offensif qui pourrait également faire mal en Ligue 1.

Vous l’aurez bien compris, l’histoire du nouveau coach de l’Amiens SC m’a déjà séduit, mais je reste toutefois prudent, car ce qu’il s’est passé hier n’est absolument pas synonyme de ce qu’il se passera demain sur les pelouses du championnat de France. D’autant plus qu’avec un secteur offensif certes de qualité mais qui semble court, la moindre absence longue durée de Kakuta ou Guirassy pourrait contre-carrer les plans d’une formation picarde qui sera ambitieuse dans le jeu, à n’en pas douter. Si les décisionnaires amiénois parviennent à garder cet effectif intact, ce qui sera certainement la tâche la plus ardue en coulisses, et en flairant de bons coups, je n’ai pratiquement aucun doute qu’Amiens pourra faire une saison qui surprendra, dans le bon sens. À confirmer dès le premier match de compétition, avec un calendrier qui doit permettre à l’ASC de se mettre en confiance, avec des affrontements face à des équipes qui semblent à la portée des Samariens.

François Sauvestre (France Bleu Picardie) : « J’ai le sentiment que ça peut assez vite fonctionner. »

« Je suis assez confiant avant cette nouvelle saison. Je ne vais pas nier un petit pincement au cœur suite au départ de Christophe Pélissier pour Lorient. Maintenant, il faut tourner une page, que cette ère se termine pour tout le monde, même si ce n’est pas simple. Tout changement est synonyme d’inconnu mais j’ai le sentiment que ça peut assez vite fonctionner. Il y a des signes qui ne trompent pas, comme la finalité du dossier Kakuta juste avant le premier match de championnat. Ghoddos et Konaté auraient pu partir, finalement ils sont toujours là et je pense même que le retour de Kakuta peut convaincre le second de rester une saison de plus.

Je suis impatient que ça démarre et je pense qu’Amiens peut faire un bon début de saison car celui-ci me semble plus abordable que les saisons précédentes. À commencer par Nice qui réalise une préparation pour le moins inquiétante, avec des défaites pas possibles en amical. Ensuite, il y aura un match difficile à décrypter contre Lille qui a connu beaucoup de chamboulement dans son effectif. En l’état, je suis aussi curieux que confiant. »

À lire aussi : 

Amiens SC : les pronostics de la saison (1/2)

Amiens SC : les pronostics de la saison (2/2)

L’heure de vérité pour l’Amiens SC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *