L’Amiens SC veut retrouver de l’allant et la victoire

LEAUTEY AMIENS SC
Maxime Le Pihif/FEP/Icon Sport

Freiné dans son élan au Havre, en ramenant un match nul après trois victoires, l’Amiens SC y a surtout livré son plus mauvais match depuis le début de saison. Pour prouver que cette prestation n’était qu’un simple faux pas, les Amiénois ambitionnent de reprendre leur marche en avant, dès ce mardi face au Paris FC. 

Une réaction est attendue

« On va retenir le point positif, à savoir faire un match nul à l’extérieur contre une très bonne équipe du Havre, mais on est conscient qu’en jouant des matches comme ça dans l’avenir, ça sera compliqué. » En peu de mots, Francis De Percin a résumé avec efficacité le sentiment global après le laborieux match nul de l’Amiens SC au Havre, samedi dernier. Si les Picards ont porté à quatre matches leur série d’invincibilité, ils peuvent surtout s’estimer heureux de ne pas avoir connu leur deuxième défaite, un mois après celle en ouverture du championnat au Havre.

La faute à une incroyable fébrilité technique et à une réelle incapacité à inverser le rapport de forces au cours de la rencontre. Une vraie baisse de régime après la progressive montée en puissance tout au long du mois d’août que Philippe Hinschberger espère passagère : « Sur ce match, je suis resté sur ma faim, énormément. Il ne faut pas non plus que ce soit quelque chose de rédhibitoire ou le début de quelque chose de mauvais. J’attends que l’on ait un autre comportement demain soir (ndlr : mercredi) en étant beaucoup plus vindicatif, percutant, dans le sens de la profondeur que ce que l’on a fait au Havre. »

Le Paris FC, le pire adversaire pour un rebond ?

Sans quoi l’Amiens SC ira aux devants d’une cruelle déconvenue contre une équipe du Paris FC qui se cherche encore un peu en ce début de saison (ndlr : une seule victoire) mais qui n’en demeure pas moins solide avec seulement une défaite et quatre buts encaissés. « C’est une équipe qui a fait les barrages quatre années sur cinq, est taillée pour jouer les premières places sur les dernières années, je ne vois pas pourquoi ça changerait cette année, affirme Hinschberger. C’est beaucoup de potentiel, il y a des attaquants, ça défend, ça cavale. C’est une équipe très complète et dont on se méfie beaucoup parce que c’est toujours dur contre eux. »

Et particulièrement pour l’Amiens SC depuis le retour en Ligue 2 avec quatre confrontations pour autant de défaites à la clé. Très frustré après le match nul au Havre, Antoine Leautey sait – en tant que joueur habitué aux joutes de la Ligue 2 – que la tâche ne sera pas facile face à « un des dix adversaires qui jouent le haut de tableau« . « Même s’ils ne font pas un début de saison exceptionnel, ça reste une équipe très solide, avec de très bons joueurs. Ils jouent dans un système similaire au nôtre et ils auront beaucoup moins la possession que le Havre. Ce sera surtout à nous de proposer un meilleur contenu et d’être plus performant si on veut prendre les trois points. »

En somme, reprendre le chemin tracé en première mi-temps face à Bastia il y a quinze jours de cela pour faire en sorte que les belles promesses de l’été ne se fracassent pas à la réalité de la rentrée.

Romain PECHON

AMIENS SC – PARIS FC

6ème journée de Ligue 2

Mardi 30 août, 20h45

Stade de la Licorne, Amiens

Arbitre : M. Angoula

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *