L’Amiens SC se contente de faire du surplace

Après l’embellie valenciennoise, l’Amiens SC n’a pas vraiment confirmé à l’occasion de son déplacement en Corse. Si ramener un point de Bastia n’a rien d’infamant, le visage affiché par les Amiénois n’avait pas grand chose d’enthousiasmant. De quoi demeurer barragiste à l’issue de cette dernière rencontre du mois d’octobre. Débrief complet.

L’incidence du résultat :

Si le duel entre le dix-neuvième, Bastia, et le dix-huitième, Amiens, de Ligue 2 ne restera pas dans les annales, il aura au moins eu le mérite de permettre au second de conserver son avance sur le premier. C’est la lecture faite par Philippe Hinschberger, qui faisait contre mauvaise fortune bon cœur au moment d’analyser ce douzième match sans victoire cette saison.

Face à un adversaire qui a perdu contre Dijon, Valenciennes ou bien encore Dunkerque, trois potentiels concurrents directs au maintien, le club picard n’a pas réussi la même performance. De quoi demeurer dans la peau du barragiste au moment d’entamer un mois de novembre 100% normand en championnat, avec la réception de Caen et un déplacement au Havre.

Le joueur du match :

Encore une fois, Formose Mendy a fait un bon match. Il s’est montré intraitable avec ses deux acolytes en défense centrale. S’il a été victime d’une grosse faute en début de partie, il est resté sur le terrain et est reparti de plus belle. Il n’a quasiment rien laissé passer, se montrant sérieux, jouant avantageusement avec son physique. Avec le Croate et le Malien, il a repoussé 90% des centres corses. Un roc.

La déclaration :

« On avait pour objectif de garder notre adversaire à distance. On avait un point d’avance avant le match et on est toujours devant. J’ai plutôt bien aimé notre esprit sur ce match, Bastia n’avait toujours pas perdu et n’a toujours pas perdu à domicile. Naturellement, on aurait préféré en avoir quatre d’avance, c’était le deuxième objectif, mais si on bat Caen la semaine prochaine on aura fait une bonne série de trois matches. On ne fait donc pas la fine bouche sur ce point pris ici. »

Philippe Hinschberger (l’entraîneur de l’Amiens SC)

La statistique :

6 – L’Amiens SC a signé à Bastia son sixième clean sheet de la saison. Comme lors de la dernière journée, la nouvelle organisation défensive de Philippe Hinschberger a tenu ses promesses.

Le tweet du match :

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans cet article ? Contactez la rédaction en précisant le titre de l'article

S’abonner
Notification pour
guest
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Ghis
Ghis
2 mois il y a

Le foot reste avant tout un sport d’équipe, on peut aligner des joueurs ayant le niveau ligue 1, si la mayonnaise ne prend pas c’est inutile.

L’ASC a connu ses plus belles années parce qu’il y avait une équipe, les joueurs étaient peut-être moins bons mais ils jouaient ensemble et ne trichaient pas sur le terrain.

Depuis qu’on aligne les mercenaires pour gagner de l’argent à la revente ça ne fonctionne plus…

Dernière modification le 2 mois il y a par Ghis