L’Amiens SC sauve un point plus que mérité

Amiens SC
Loic Baratoux / FEP / Icon Sport

Pourtant meilleur que son adversaire du soir, Guingamp, et dominateur pendant une très grande partie de la rencontre, l’Amiens SC a cédé sur la seule véritable occasion bretonne et se dirigeait vers un revers bien difficile à encaisser. Mais a fini par sauver le point du match nul (1-1).

L’Amiens SC domine mais…

Au moment d’analyser cette rencontre, l’Amiens SC pourra nourrir de sérieux regrets. Car face à Guingamp, les Amiénois craquaient sur la première situation bretonne, d’entrée de deuxième période. Mais surtout, ils payaient un manque de réalisme criant à l’issue d’une première période pourtant aboutie. Dominateurs, dépositaires du jeu et en maîtrise, les joueurs de Philippe Hinschberger ne laissaient que très peu de choses aux Guingampais, pour ne pas dire rien. Et surtout, se montraient dangereux, à l’image d’un bon centre de Leautey pour une jolie tête plongeante de Kakuta qui forçait Basilio à un arrêt réflexe (14′).

Le meneur de jeu se muait en passeur-remiseur pour Doums Fofana quelques minutes plus tard sur une chevauchée du milieu de terrain dont la frappe était déviée in extremis par El Ouazzani (24′). Et quand l’arrière-garde bretonne était battue, c’étaient les offensifs amiénois qui se rataient. Pourtant dans une position idéale à la réception d’un centre de Xantippe mal jugé par Roux, Cissé, seul à dix mètres, envoyait une lourde frappe… à côté du but de Basilio (40′) ! Pas plus de réussite quelques instants plus tard sur une reprise en pivot bien plus difficile (45’+1).

Tolu en sauveur

Et comme bien souvent dans le football, à force de dominer sans concrétiser, le couperet tombait. Sur un long ballon, Opoku perdait son duel face à Guillaume, le ballon arrivait sur El Azzouani qui s’en allait ajuster Gurtner (0-1, 47′). Cruel. Et un sentiment d’injustice s’emparait temporairement des esprits samariens. Kakuta faisait la différence dans la surface, était tamponné par un défenseur guingampais ne jouant pas le ballon… mais l’officiel du soir ne bronchait pas (52′).

Toujours aussi dominateur mais un peu plus friable en contre en raison de changements très offensifs, l’Amiens SC ne parvenait toujours pas à faire la différence. Mais alors que tout semblait perdu, la lumière venait d’un remplaçant. Sur un nouveau centre de Leautey, Tolu plaçait une tête imparable au fond des filets et inscrivait son premier but en championnat depuis la mi-septembre (1-1, 89′).

Loin d’être rassasiés, les Picards jetaient leurs dernières forces dans la bataille dans le temps additionnel, poussaient, se procuraient une belle situation grâce à Chibozo et Kakuta mais ne trouvaient pas la faille. Néanmoins, c’est un point plus que mérité que les joueurs de Philippe Hinschberger ont sauvé face à des Guingampais totalement dominés. Et c’est un moindre mal.

Adrien ROCHER

AMIENS SC – GUINGAMP : 1-1 (0-0)

18ème journée de Ligue 2

Stade de la Licorne, Amiens

Arbitre : M. Perreau Niel

Buts : Tolu (89′) pour Amiens ; El Ouazzani (47′) pour Guingamp

Avertissements : Leautey (70′) pour Amiens ; Muyumba (60′) pour Guingamp

Amiens SC (3-5-2) : Gurtner – Mendy, Opoku, Fofana – Leautey, Gomis (Ilenikhena, 61′), Gélin (Gene, 85′), Doums (Chibozo, 72′), Xantippe (Ring, 85′) – Cissé (Tolu, 61′), Kakuta

Remplaçants : Charruau (g.), Ring, Assogba, Gene, Chibozo, Tolu, Ilenikhena

Entraîneur : Philippe Hinschberger

Guingamp (4-4-2) : Basilio – Manceau, Riou, Roux, Gaudin – Louiserre – Merghem (Diarra, 74′), Muyumba – Livolant (Siwé, 74′) – El Ouazzani, Guillaume

Remplaçants : Youfeigane (g.), Eboa Eboa, Quemper, Diarra, Barthelmé, Siwé, Courtet

Entraîneur : Stéphane Dumont

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *