L’Amiens SC rattrapé par la Covid-19

Nathan Monzango Amiens SC
Panoramic

Assez épargné jusqu’ici par l’épidémie de Covid-19, l’Amiens SC vient d’être rattrapé avec quatre cas positifs détectés en l’espace de dix jours. Si l’heure n’est pas encore à la panique, la vigilance est plus que jamais de mise au sein du groupe professionnel. Décryptage.

Quatre cas positifs en moins de quinze jours

Et de deux qui font neuf ! Avec les récents tests positifs de Nathan Monzango et Jayson Papeau, l’Amiens SC dénombre désormais neuf cas positifs à la Covid-19 depuis le début de la saison, dont quatre en un temps restreint après ceux de Sambou Yatabaré et Gaoussou Traoré au variant sud-africain ces quinze derniers jours. « On l’a isolé, confie Christophe Carpentier, le médecin du club, à propos du milieu de terrain issu du centre de formation et actuellement en rééducation après sa rupture du ligament croisé en janvier dernier. On a retesté tout le groupe le lundi suivant qui était dans l’ensemble négatif, que ce soit les joueurs et le staff. On a un autre cas qui est apparu mercredi dernier, un joueur qui fréquente le groupe, à savoir Sambou Yatabaré. Il a été isolé à son tour. »

Amiens SC : Papeau et Monzango positifs à la Covid !

Ces deux cas n’ont donc pas empêché l’Amiens SC de jouer contre Troyes le week-end dernier, tel que le prévoit le règlement de la Ligue de football professionnel (LFP). Cependant, la prudence était déjà de mise au sein du club samarien. « On a aussi isolé les cas contacts des joueurs, notamment un des préparateurs physiques en charge de la rééducation de Gaoussou Traoré, précise Christophe Carpentier. On s’est assuré que la distanciation et le port du masque soient bien respectés et on a donné rendez-vous en extérieur pour les entraînements. » Et même si Amiens espérait freiner la propagation de l’épidémie grâce à ce protocole renforcé, « l’hypothèse de nouveaux cas » à l’issue des tests réalisés en ce début de semaine n’était pas écartée par le médecin du club.

Un risque pour les joueurs en sélection

A tel point qu’avant même les retours positifs des tests de Jayson Papeau et Nathan Monzango, le club avait prévu de fermer la zone professionnelle à l’occasion de cette semaine de trêve internationale afin d’assurer un « isolement complet » du groupe. Sachant aussi que les deux joueurs en question ont été mis à l’isolement dès l’apparition des premiers symptômes. « Quand il y a une épidémie, que ce soit dans un club ou une entreprise, c’est difficile à gérer, rappelle le docteur Carpentier. Cela est arrivé dans de nombreux clubs comme Lens, Clermont, Guingamp, Lorient. Une fois que le virus est entré, ce n’est pas simple de stopper l’épidémie. On va donc essayer de faire le maximum pour que ça ne se diffuse pas trop dans le groupe. Il faut tout faire pour prendre le moindre risque pour nos joueurs mais aussi pour nos adversaires, parce qu’on a tous une part de responsabilité. »

Nouvel arrêt forcé pour l’Amiens SC

L’enjeu pour l’Amiens SC est désormais de contenir cette contagion pour disposer d’un groupe suffisant pour aborder les deux déplacements à Dunkerque et Clermont en l’espace de quatre jours au retour de la trêve internationale. Tout en sachant que le risque n’est pas nul non plus pour les internationaux finalement partis rejoindre leur sélection comme Nicholas Opoku, Emmanuel Lomotey et Youssouf Assogba. « En début de saison, on a payé le prix fort des départs en sélection. Ce fut le cas de Molla Wagué qui est resté bloqué en Turquie, mais aussi de Nicholas Opoku, se souvient le médecin de l’ASC. Sans dire qu’on a moins de chances de l’attraper à Amiens qu’à l’extérieur, il y a un risque supérieur quand on part en sélection, qu’on voyage. Quand on est médecin, on préfère toujours qu’un joueur évite tout ça. »

A défaut, l’Amiens SC va donc continuer à faire preuve de prudence et à croiser les doigts pour que les prochains tests Covid, concernant entre « 40 et 50 personnes« , ne regorgent pas de nouvelles mauvaises surprises. Sans pour autant céder à la fatalité. 

Romain PECHON

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans cet article ? Contactez la rédaction en précisant le titre de l'article

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires