L’Amiens SC ne doit pas tomber dans le trou normand

Amiens SC Alphonse
FEP/Panoramic/Imago

Après un premier tiers de saison globalement manqué, l’Amiens SC n’aura que deux matches de Ligue 2 pour remonter au classement dans ce cinquième mois de compétition qui sera également marqué par l’entrée en lice du club samarien en coupe de France. Tour d’horizon du mois de novembre.

Réception à ne pas manquer

C’est un duel entre deux équipes qui n’avancent pas vraiment qui lancera le mois amiénois. S’ils ont pris quatre points sur les deux derniers matches, les Amiénois n’ont pas vraiment convaincu, notamment lors du déplacement à Bastia, et devront se méfier d’une équipe caennaise revancharde. Les Normands de Stéphane Moulin n’ont signé qu’un seul succès depuis la fin août et ne possèdent que trois points d’avance sur l’Amiens SC, la faute à de nombreuses blessures qui les ont handicapé.

C’est bien simple, l’ancien entraîneur d’Angers SCO déplorait plus de dix blessés sur les deux dernières semaines. Avec quelques retours potentiels pour le voyage à La Licorne, les Normands seront mieux armés mais l’Amiens SC ne peut se permettre de rater l’occasion de revenir à hauteur de ce qui est désormais un concurrent pour le maintien.

Une entrée en lice plus qu’abordable

Moins d’un an après une Coupe de France qui s’est arrêtée pour l’Amiens SC dans la phase entre professionnels, les Amiénois retrouvent la « vraie » coupe et ce qui fait son charme. Pour son entrée en lice dans cette édition 2021/2022, les Picards iront à Anzin-Saint-Aubin, pensionnaire de Départemental 1.

Néanmoins, Philippe Hinschberger devra faire avec une équipe remaniée puisque les internationaux ne seront pas là, coupure internationale oblige. Les Samariens auront toutefois les armes pour se qualifier et rallier le huitième tour, à Cambrai ou Raismes, deux semaines plus tard.

Déplacement périlleux

Un candidat à la montée contre un au maintien. Néanmoins, ces deux équipes ne sont pas dans les positions attendues au début de saison. Clairement prévu pour jouer le maintien à l’aube de l’exercice 2021/2022, les Havrais surprennent leur monde sous l’impulsion d’un excellent Quentin Cornette et occupent une belle cinquième place après quatorze journées, n’étant battus qu’à deux reprises.

A seulement quatre points de la montée directe, les Normands font figure de très belle surprise à l’inverse d’Amiénois qui surprennent négativement. Ce déplacement au Stade Océane sera loin d’être aisé pour des Samariens en difficulté jusqu’à présent face à une équipe en pleine confiance.

Le calendrier détaillé de l’ASC :

6 novembre : Caen (à domicile)

13 ou 14 novembre : Anzin-Saint-Aubin (D1) (à l’extérieur)

20 novembre : Le Havre (à l’extérieur)

27 ou 28 novembre : Cambrai (R1) ou Raismes (R2) (à l’extérieur, en cas de qualification)

Le pronostic de la rédaction : 2 points sur 6

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.