L’Amiens SC n’a rien laissé au hasard

Amiens SC
Loic Baratoux / Icon Sport

Prenant le match par le bon bout, l’Amiens SC n’a jamais laissé aucune chance à son adversaire martiniquais de l’Aiglon du Lamentin de croire à un potentiel exploit sur la pelouse de La Licorne. Sérieux, appliqués et concentrés jusqu’au bout, les Amiénois se sont offerts un festival (10-0) et seront des 32èmes de finale dans un mois et demi.

Match tué en sept minutes

L’histoire du gros et du petit en Coupe de France est toujours la même. L’équipe supérieure hiérarchiquement se doit de ne laisser aucune chance dans le jeu et au score pour imposer l’écart de divisions. L’Amiens SC a respecté ces critères à la lettre face aux Martiniquais de Lamentin. D’entrée, Gélin mettait à contribution la défense adverse mais sa frappe puiossante de près était contrée (2′). Si un joli coup-franc de Kakuta (6′) et une tête de Cissé (11′) passaient de peu à côté, l’attaquant réglait petit à petit la mire, touchait la barre avant que Huygues des Etages ne réalise un superbe arrêt réflexe devant Gomis (12′). Et lorsque Cissé pensait pouvoir ouvrir la marque, un sauvetage sur la ligne venait retarder l’échéance (13′).

Mais pas pour très longtemps. Kakuta le trouvait par-dessus la défense pour une reprise qui laisse le gardien de l’Aiglon impuissant (1-0, 16′). Le début du cauchemar pour les ultra-marins. Dans les minutes qui suivaient, Gomis perçait la défense, s’écroulait dans la surface, le ballon revenait sur Kakuta qui décalait Xantippe, ce dernier réalisait un crochet intérieur avant une lourde frappe du pied droit imparable (2-0, 21′). A peine le temps de souffler que Cissé, malgré une temporisation dans la surface, signait un doublé (3-0, 23′). En sept minutes, l’Amiens SC pliait la rencontre mais ne se relâchait pas pour autant.

Triplé pour Cissé !

Kakuta forçait Huygues des Etages à un bel arrêt de près (24′) avant le gardien martiniquais ne soit sauvé par son poteau devant une reprise à bout portant de Gene (36′). Laissé trop régulièrement à l’abandon par sa défense, le dernier rempart du Lamentin craquait devant Kakuta après une nouvelle mauvaise relance défensive (4-0, 40′). Tranquillement et logiquement en tête à la pause, les Samariens continuaient leur bonhomme de chemin en deuxième période. Trouvé au point de pénalty, Benet reprenait du droit (5-0, 49′) puis Kakuta, de près, s’offrait un doublé (6-0, 54′). Cissé, d’un ballon piqué (7-0, 57′) salait encore un peu plus la note.

Et lorsque les Martiniquais pensaient pouvoir sauver l’honneur après une faute d’Assogba sur Brunel dans la surface, Nedra perdait son duel sur pénalty face à Charruau (58′). Un léger contre-temps sans conséquence avant la reprise de la marche en avant. Benet lançait Tolu dans le dos de la défense pour un huitième but (8-0, 64′) avant que le passeur ne se transforme en buteur sur un superbe enroulé qui trouvait la lucarne (9-0, 74′). En quête d’un dixième but, les Picards étaient néanmoins frustrés quand Chibozo butait sur Huygues des Etages (79′) avant que Tolu ne touche également le poteau (84′). Le géant nigérian trouvait néanmoins la faille à l’approche des dernières secondes grâce à un coup de tête (10-0, 88′).

Facile et logique vainqueur d’un adversaire dépassé dans tous les domaines, l’Amiens SC sera à nouveau au rendez-vous des 32èmes de finale de la Coupe de France et connaitra le nom de son adversaire lundi soir, à l’issue du tirage au sort.

Adrien ROCHER

AMIENS SC (L2) – LAMENTIN (R1) : 10-0 (4-0)

8ème tour de coupe de France

Stade de la Licorne, Amiens

Arbitre : M. Lepaysant

Buts : Cissé (16′, 23′, 57′), Xantippe (21′), Kakuta (38′, 54′), Benet (49′, 74′), Tolu (64′, 88′)

Avertissements :

Amiens SC : Charruau – Assogba, Opoku (c.), Barry (Junior Fofana, 70′) – Gene, Gélin (Ilenikhena, 70′), Gomis, Benet, Xantippe (Ring, 70′) – Kakuta (Tolu, 60′), Cisse (Chibozo, 60′)

Remplaçants : Rongier, Xantippe, Lutin, Junior Fofana, Tolu, Chibozo, Ilenikhena

Entraîneur : Philippe Hinschberger

Lamentin : Huygues Des Etages – Désiré, Félicitet, Dondon (Eneleda, 79′), César, Méribault (Norbert, 62′) – Montabord, Vitulin (Jaubert, 79′), Nedra, Brunel (Darase, 62′) – Crifar (Picrode, 75′)

Remplaçants : Labiche, Picrode, Eneleda, Norbert, Coroller, Darase, Jaubert

Entraîneur : Fabrice Reuperné

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *