L’Amiens SC n’a clairement pas le droit à l’erreur

MaxPPP

Trois jours à peine après un match nul aux sentiments contrastés contre Pau, l’Amiens SC conclut sa semaine à trois rencontres par un déplacement chez la lanterne rouge, Nancy, ce vendredi soir. Avec une seule victoire à ce stade la saison, les Picards regardent vers le bas et seraient irrémédiablement entraînés dans les bas-fonds du classement en cas de tout autre résultat qu’une victoire en Lorraine. 

L’Amiens SC toujours autant sous pression

Philippe Hinschberger a beau affirmer l’inverse, l’Amiens SC joue bel et bien un match de la peur ce vendredi à Nancy. Face au dernier, qui n’a toujours pas signé le moindre succès cette saison, les Amiénois affichent un bilan guère plus glorieux d’un succès pour quatre matches nuls et autant de défaites. De quoi positionner la troupe de Philippe Hinschberger à une inconfortable dix-septième place après quasiment un quart de la saison déjà disputé. Et même si les deux derniers matches ont permis au secteur offensif de faire le plein de confiance, avec pas moins de cinq buts inscrits dont deux pour le seul Tolu, la défense a de nouveau flanché et affiché une fébrilité assez déconcertante.

Surtout, en cas de défaite en Lorraine, Amiens verrait son adversaire du jour, Nancy, revenir à un seul point et la perspective de jouer le maintien cette saison se concrétiser à coup sûr ou presque. « L’enjeu du match, tout le monde le connaît. Ce sont des matches qui valent un peu plus cher que quand on est huitième et que l’on joue contre le dixième, c’est vrai, mais il ne faut pas l’aborder avec crainte non plus, juge l’entraîneur de l’Amiens SC. On sait que le match contre Nancy est important. Ils veulent gagner un premier chez eux, ils sont moins bien que nous parce qu’ils n’ont pas encore gagné de la saison. Ça va être un match engagé, difficile, mais il faut que l’on réponde présent. »

Une victoire obligatoire ?

Si possible durant l’intégralité d’un match, ce que le club samarien peine à faire depuis le début de la saison, à l’image de la première période complètement ratée contre Pau mardi soir. « Des temps faibles, on peut en avoir, on peut mal rentrer dans un match, concède Philippe Hinschberger. Maintenant, On a le sentiment que quand on ouvre le score, ça nous crispe. C’est gênant. Je pense que ça vient d’un manque de maîtrise et peut-être d’expérience sur les premiers matches mais aujourd’hui on ne peut pas dire qu’on n’a pas des joueurs d’expérience. Il faut arrêter avec tout ça. Ils doivent nous accompagner, nous guider dans les moments plus difficiles. Il n’y a pas qu’eux mais j’ai bon espoir qu’on progresse aussi de ce côté-là. »

Et le plus vite possible sera le mieux pour une équipe qui n’a jusqu’ici gagné qu’un match sur neuf et qui joue clairement avec le feu depuis le début de la saison. Si le potentiel de l’effectif est aujourd’hui indéniable, l’Amiens SC court inexorablement contre le temps perdu et une victoire qui lui ferait le plus grand bien. « Dans notre situation, toute victoire est bonne à prendre. Il faut inverser la courbe et que ce soit contre Nancy ou Toulouse… On fera le meilleur que l’on pourra à Nancy. Si on se fait bousculer et balader, peut-être qu’on sera content du nul. Toutes ces choses font que l’incidence du contenu du match permettent de voir un nul comme un bon ou un mauvais point. » Présenté comme un « match décisif » par Mamadou Fofana, ce déplacement à Nancy sera un coup sûr un tournant dans la saison de l’Amiens SC. Reste désormais à bien le négocier.

Romain PECHON

NANCY – AMIENS SC

10ème journée de Ligue 2 BKT

Vendredi 24 septembre, 21 heures

Stade Marcel Picot, Nancy

Partagez cet article Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires