L’Amiens SC grignote faute de constance et d’efficacité

Amiens SC QRM
Anthony Bibard/FEP/Icon Sport

Incapable de se mettre à l’abri, l’Amiens SC a laissé filer une victoire largement à sa portée sur la pelouse de QRM (1-1). Avec un calendrier désormais à jour, les Picards ne disposent que d’une marge limitée sur la zone rouge. Débrief en cinq points de cette rencontre comptant pour la 21ème journée de Ligue 2.

L’incidence du résultat :

Statu quo. En concédant un match nul contre QRM, l’Amiens SC a loupé l’occasion de passer au onzième rang et de passer devant Nîmes et Guingamp, sa dernière victime en date. Si ce partage des points permet aux Picards de demeurer devant leur adversaire du jour, la marge sur la zone rouge demeure extrêmement infime. A défaut de cinq points, Amiens n’en compte que trois d’avance sur Grenoble et Valenciennes, respectivement dix-septième et dix-huitième avec un et deux matches de retard. Si les Isérois sont assurés de rester derrière en raison de leur mauvaise différence de buts, les Nordistes pourraient bien faire un vrai bond au classement en cas de sans faute.

A cela s’ajoute Caen, l’actuel premier poursuivant de l’ASC, qui affiche le même nombre de points après sa victoire contre Ajaccio lundi, un adversaire que les hommes de Philippe Hinschberger n’avaient pas su faire tomber quelques jours plus tôt. Ainsi, si le point pris à QRM a permis de geler les positions avec le promu, Amiens reste dans une situation qui ne lui offre quasiment aucune marge avant d’aller à Sochaux après avoir disputé son huitième de finale de coupe de France à Nancy, ce week-end. Preuve qu’il faudra donner un coup de collier supplémentaire en février pour espérer se mettre à l’abri.

Le joueur du match : Aliou Badji

Très actif dans sa zone offensive, Aliou Badji a réalisé une partie très consistante. Que ce soit en pivot ou dans la course, l’attaquant sénégalais a été trouvé à 39 reprises par ses coéquipiers. Auteur du très bon centre pour Eddy Gnahoré, qui déboucha sur l’ouverture du score amiénoise, Aliou Badji a apporté sa deuxième passe décisive cette saison. Remplacé à la 78e minute par Tolu, le Sénégalais a encore une fois été essentiel pour l’Amiens SC.

La déclaration :

« « Déçu ? Non La première mi-temps était pour nous, la deuxième pour Quevilly. Si Kader marque sur sa grosse occasion, on peut gagner le match. Quand on ne l’a met pas, on se heurte à l’équipe adverse. Ils ont mis beaucoup de vitesse et de punch, leur égalisation est logique. Le nul me paraît logique sur l’ensemble du match. On est plutôt bien rentré dans la deuxième période, mais après c’était plus dur pour nous. Vu la dernière demi-heure, on ne peut pas avoir de regrets sur ce match. En menant 1-0, on a envie que la deuxième soit du même acabit, mais on n’est pas seul à jouer. Il y au adversaire qui voulait rebondir après deux défaites. Leur deuxième mi-temps ne m’étonne pas. Il faut savoir l’accepter. Si on joue encore 10 minutes, je ne suis pas sûr qu’on revienne avec un nul. » »

Philippe Hinschberger, entraîneur de l’Amiens SC

La statistique :

8 – Depuis sa victoire à Guingamp le 14 août dernier, l’Amiens SC n’a plus gagné le moindre match de championnat loin de ses bases. En dépit d’une réelle ouverture face à QRM, les hommes de Philippe Hinschberger ont donc porté à huit leur total de rencontres sans succès à l’extérieur en Ligue 2.

Le tweet du match :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.