L’Amiens SC face à ses limites naturelles

Panoramic

Après avoir terminé la phase aller par un beau succès à Niort, l’Amiens SC n’est pas parvenu à confirmer à l’occasion de son premier match à domicile de l’année civile, samedi soir contre Le Havre. La faute à une entame poussive et une inefficacité offensive qui laissent le club picard dans le ventre mou de la Ligue 2. Découvrez nos flops de la rencontre.

La situation au poste de latéral gauche

Le prêt d’Adam Lewis rompu par Liverpool et Sanasi Sy en instance de départ pour la Sampdoria (Serie A), Oswald Tanchot fut encore contraint à du « bricolage » face au Havre. Latéral droit de métier, Mickaël Alphonse fut donc déporté dans le couloir gauche, toujours dans un rôle de piston qui sied bien à ses qualités de contre-attaquant. Cependant, nul doute que l’ancien Dijonnais serait encore plus à l’aise et impactant de l’autre côté du terrain. Surtout, cela fait désormais un mois et demi que l’Amiens SC joue sans latéral gauche de formation, Nathan Monzango ayant également été déporté dans le couloir avant la mise en place du système asymétrique lors du déplacement à Rodez. Quinze jours après l’ouverture du mercato d’hiver, cette situation a de quoi surprendre. Une anomalie qui devrait en principe prendre fin dans les prochaines heures.

Amiens SC : Bernard Joannin promet deux à trois arrivées, dont une lundi !

L’inefficacité offensive

Avec dix-huit buts inscrits en vingt matches, l’Amiens SC n’affiche que le quatorzième bilan offensif après vingt journées. Pire encore, le club picard est tout simplement la pire attaque à domicile, avec seulement six buts en dix sorties. Avec un seul tir cadré face au HAC, la formation d’Oswald Tanchot n’a pas vraiment eu la possibilité d’embellir des statistiques offensives assez peu flatteuses. D’autant que les rares situations franches ont finalement été mal négociées. A l’image de ce centre tendu d’Arnaud Lusamba sur lequel Darell Tokpa n’a pas eu l’instinct du buteur pour se jeter et pousser le ballon au fond des filets. Il en est de même pour Alexis Blin, qui aurait au moins pu cadrer sa tentative, après un service parfait de Stephen Odey dans la profondeur. De retour dans le groupe, l’attaquant nigérian représente aujourd’hui un motif d’espoir au sein d’un secteur de jeu toujours aussi tendre.

L’Amiens SC se contente d’un nul face au Havre [PODCAST]

Amiens rate une occasion de recoller au bon wagon

Avec la défaite de Grenoble dans le choc au sommet à Toulouse, l’Amiens SC pouvait revenir à cinq points du cinquième et par la même occasion remonter au septième rang en cas de victoire face au Havre. Si le club présidé par Bernard Joannin ne réalise pas une si mauvaise opération comptable en dépassant Caen à la différence de buts et en maintenant à distance certains poursuivants comme Le Havre et Guingamp, l’écart avec le premier play-offable a augmenté d’une unité. Et même si l’objectif avoué demeure le maintien, le vestiaire amiénois n’a clairement pas fait une croix sur une possible montée cette saison. Pour cela, il va falloir réduire l’écart qui le sépare actuellement du quinté de tête avant de l’affronter entre février et mars et, ainsi, pouvoir envisager une remontée au fil de la phase retour. C’est en tout cas une occasion de gâchée contre une équipe qui était pourtant dans le dur avant de venir à la Licorne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *