L’Amiens SC face à la peur du vide

Vendredi soir, l’Amiens SC jouera son avenir en Ligue 1 dans un match couperet contre Guingamp. Pour l’occasion, le 11 Amiénois donne la parole à ses contributeurs afin de jauger leur degré de confiance avant ce rendez-vous crucial dans l’histoire du club. Confiant, optimiste, inquiet ou résigné ? On poursuit avec Rémi Gérard, le petit nouveau, qui craint une finalité malheureuse pour les Amiénois. 

Un risque d’infarctus à chaque instant !

Voilà, nous y sommes… Le dernier match de la saison pour Amiens et certainement le plus difficile de la saison ! Mais au risque de me démarquer de mes congénères voire de m’attirer les foudres de certains supporters, je reste très inquiet et très stressé quant à cette rencontre, surtout au vu des derniers matches de l’Amiens SC. En effet, avec une attaque en manque de buts (seulement 3 en 6 rencontres), des attaquants quasi-invisibles sur le terrain et une défense qui a clairement montré ses limites contre Monaco, nos Amiénois semblent marquer le pas physiquement en cette fin de saison.

Pire encore, alors que nous pensions la saison quasiment terminée il y a de ça quelques semaines grâce à un matelas de sept points sur la zone rouge. Cette avance s’est réduite comme peau de chagrin (Caen ayant rattrapé son retard grâce à de bons résultats). Alors, certes nous avons encore notre destin entre nos mains. C’est tout à fait juste. Cependant, ces mêmes phrases, je les avais aussi entendues lorsque nous avions encore ces sept points d’avance. Depuis, il ne nous en reste plus que deux et nous luttons toujours pour le maintien…

Enfin, j’entends depuis plusieurs jours que nous avons de la chance d’avoir un adversaire comme Guimgamp mais au contraire n’était-ce pas le pire adversaire sur lequel nous pouvions tomber ? En effet, un adversaire qui n’a plus rien à perdre… sauf peut-être redorer son blason avec une dernière victoire à l’extérieur. J’en viens à envier Caen, qu’on avait enterré plus bas que terre et que tout le monde voyait en Ligue 2, il y a quelques semaines. Au lieu de ça, on parle désormais d’un « effet Courbis » voire d’une remontada. C’est donc finalement une équipe qui n’a plus grand-chose à perdre mais plutôt tout à gagner contre un adversaire, Bordeaux, en très grande difficulté.

Mais même avec ces pensées négatives (et stressantes), j’ai envie de croire au maintien de l’Amiens SC, nous en avons les moyens et l’état d’esprit… Alors allez Amiens !

Rémi GERARD

5 Commentaires

Commenter
  1. Je suis en parfaite corrélation avec Romain Pechon, le principe et le concept de ce blog sont fondés sur les échanges avec de temps à autre, la possibilité de ressentis différents.
    Bien entendu que le stress monte au fil des heures, nous avons tous le souhait du maintien. C’est cela qui compte le plus pour nous. Comme je l’ai évoqué hier, nous devons soutenir ce club formidable.
    Le soutenir maintenant et pendant le match de la première à la dernière minute.
    Je suis convaincu qu’ils resteront à leur place, c’est à dire en L1…
    Tous unis pour soutenir l’Amiens SC

  2. C’est surtout désolant d’être dans cette attitude alors que l’équipe a plus que jamais besoin d’encouragements.

    • Mais de quelle attitude parlez-vous ? Hier, un article sort sur un témoignage positif. Ce sera à nouveau le cas ce soir. Bizarrement, aucun commentaire de votre part. S’il faut expliquer le concept, chacun de nos contributeurs va livrer son avis personnel sur la manière avec laquelle il aborde le match de vendredi. Comme chez les supporters, certains d’entre-nous stressent, d’autres abordent les choses avec sérénité, persuadés que l’équipe va faire le travail. Ni plus ni moins. Il n’y a rien d’autre à comprendre. Alors parlez d’attitude désolante alors qu’on se plie en quatre depuis onze mois pour vous faire suivre la saison de l’Amiens SC, c’est un peu fort de café. Surtout, que je vous prie de compter le nombre d’articles qui appelle à la mobilisation générale depuis plus d’une semaine. Bien à vous, Romain Pechon.

  3. Il faut être aussi réaliste , l’équipe ne tourne pas rond depuis quelques matches et ne montre rien de très encourageant…

  4. C’est étonnant comme vos commentaires sont tout à coup très pessimistes, alors que depuis le début de la saison je les trouve résolument positifs. D’autant plus qu’ objectivement, la situation de l’ASC est particulièrement enviable au regard de ses concurrents. J’avoue ne pas comprendre votre sinistrose. On va s’en sortir, c’est évident.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *