L’Amiens SC doit-il se séparer de Ganso ?

Absent à Guingamp, Ganso vit mal sa situation actuelle à l’Amiens SC. Rarement titularisé depuis son arrivée en Picardie, le meneur de jeu brésilien a donc décidé de boycotter le déplacement en Bretagne, samedi dernier. Un acte qui rend irrémédiable le divorce entre les deux parties ?

Titulaire contre Monaco (1-2) mardi dernier, Ganso avait eu du mal à terminer la rencontre pour son premier match disputé en intégralité sous le maillot amiénois. De son propre aveu en zone mixte, le Brésilien était « fatigué » à l’issue de cette onzième défaite de la saison. Or, Amiens défiait Guingamp, lanterne rouge du championnat, quatre jours plus tard. De quoi rendre ainsi assez illusoire une nouvelle titularisation du joueur prêté par le FC Séville. Pourtant, c’est bel et bien cet élément qui a eu raison de la patience de Ganso.

La mayonnaise n’a jamais prise

Présenté en grande pompe début septembre, Ganso n’a cependant jamais eu l’impact escompté sur le terrain. Titularisé à seulement cinq reprises, pour sept apparitions sur le banc de touche, l’ancien prodige du football brésilien n’a ainsi délivré que deux passes décisives et n’a inscrit aucun but. S’il a réalisé de bonnes entrées en jeu, notamment contre Lille, il est également passé au travers quand Christophe Pélissier a décidé de le titulariser, comme à Strasbourg ou plus récemment face à Monaco. Inconstant et trop peu généreux dans l’effort, le Brésilien ne correspond pas au football développé par l’entraîneur de l’Amiens SC. 

Une impasse pour les deux parties ?

Maintenant, Amiens peut-il se payer le luxe de se séparer de Ganso ? En manque de solutions sur le plan offensif, Christophe Pélissier doit également composer avec l’intégration difficile de Rafal Kurzawa, actuellement blessé. Sans Ganso, Amiens se priverait alors d’une cartouche supplémentaire dans un secteur de jeu où le déficit est déjà criant. Peu à l’aise quand il débute une rencontre, le Brésilien s’avère une option intéressante en cours de match en fonction du scénario de la partie. Problème, Ganso ne veut plus se contenter de jouer les seconds rôles, lui qui venait à Amiens pour (re)lancer sa carrière européenne.

Votre avis compte !

Face au spleen grandissant de Ganso, absent contre Guingamp, Amiens doit-il se résoudre à laisser partir le meneur de jeu brésilien ?

Un commentaire

Commenter
  1. Ganso m’a l’air d’être un meneur de jeu d’une équipe qui construit. Or amiens est, ou devrait être avant tout une équipe de combattants qui joue surtout en contre.

    Oui il manque des joueurs offensifs mais justement, même avec ce manque il n’est pas évident de le placer dans la composition de départ. Il peut pas jouer milieu trop bas car pas de talent défensif ni d’abattage. Il peut pas jouer 9,non plus ni même 9.5 semble t il. Il ne peut jouer que 10.

    La seule compo où normalement il devrait être à l’aise c’est deux milieux récupérateurs derrière lui, un ailier gauche un allier droit, et un 9 devant.

    La il pourrait peut être montrer autre chose….

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.