L’Amiens SC creuse sa tombe

Amiens SC Lusamba

Copieusement dominé en première période et impuissant par la suite, l’Amiens SC a concédé sa cinquième défaite de la saison ce samedi à Dijon (1-0). Le tout en dépit d’une supériorité numérique pendant l’intégralité du deuxième acte, après l’expulsion de Ngouyamsa suite à un choc aérien spectaculaire avec Benet. La crise est plus que jamais d’actualité rue du Chapitre.

Impuissant, l’Amiens SC ne cesse de s’enfoncer

Dix-neuf, ce n’est pas le nombre de buts inscrits par l’Amiens SC cette saison mais bel et bien le classement du club picard après douze journées. En quête d’une deuxième victoire cette saison, deux mois après celle glanée à Guingamp au coeur de l’été, la formation entraînée par Philippe Hinschberger s’est pris les pieds dans le tapis en Bourgogne. Très vite privés du ballon, les Picards subissaient les assauts adverses sans jamais parvenir à réellement écarter le danger, la faute à un déchet technique dans la première relance bien trop handicapant à ce niveau de compétition.

Et même si Gurtner n’avait pas d’arrêt réflexe à réaliser, Benzia profitait de l’apathie de l’arrière-garde samarienne pour réchauffer les gants du gardien amiénois (15′), tandis que Younoussa interceptait une relance approximative de Lachuer sans parvenir à prendre à défaut le dernier rempart de l’ASC par sa frappe lointaine (24′). Puis, c’était autour de Le Bihan de fausser compagnie à Pavlovic avant d’allumer le petit filet extérieur (30′). Dans la foulée, l’ancien défenseur du SCO se mettait à la faute en permettant à Younoussa de s’enfoncer dans la surface de réparation et de manquer de peu de faire trembler les filets (31′).

A sens unique jusqu’ici, le match semblait basculer lorsque Ngouyamsa était expulsé pour un excès d’engagement dans un duel aérien avec Benet, contraint de sortir sur civière, juste avant le retour aux vestiaires. En supériorité numérique, Amiens réussissait alors l’exploit de concéder l’ouverture du score juste avant l’heure de jeu. Si une faute pouvait être signalée sur Alphonse au début de l’action, les Dijonnais remontaient tout le terrain jusqu’à ce tir croisé de Dobré lançait sans réaction Gurtner (1-0, 59′). Dos au mur, les Picards réagissaient timidement avec une reprise de l’intérieur du pied d’Alphonse (63′), un coup franc hors cadre de Lusamba (70′) et une frappe dans la confusion de Pavlovic (86′).

Trop peu pour espérer revenir dans la partie et ainsi éviter une nouvelle défaite, déjà la sixième depuis le début de la saison. Si la récente série de matches nuls avait permis à l’Amiens SC de sauver les apparences, son impuissance et ses limites sautent plus que jamais aux yeux du plus grand nombre. De nouveau relégable, l’ancien pensionnaire de Ligue 1 doit désormais penser à sauver sa peau et à ne pas couler en National à peine cinq ans après sa montée historique en Ligue 1.

De notre envoyé spécial Romain PECHON à Dijon

DIJON FCO – AMIENS SC : 1-0 (0-0)

12ème journée de Ligue 2 BKT

Stade Gaston Gérard, Dijon

Arbitre : M. Miguelgorry

But : Dobre (59′)

Expulsion : Ngouyamsa (45′)

Avertissement : Younoussa (80′)

DIJON : Reynet – Ngouyasama, Congré, Coulibaly, Fofana – Pi, Younoussa – Dobre, Benzia, Jacob – Le Bihan (Scheidler, 61′)

Remplaçants : Racioppi (g.), Traoré, Rocchia, Ahlinvi, Sammaritano, Soumaré, Scheidler

AMIENS SC : Gurtner – Alphonse, Mendy, Pavlovic, Sy (Fofana, 76′) – Benet (Tolu, 46′), Lachuer (Xantippe, 76′), Lusamba – Gomis (Diakhaby, 61′), Lahne (Gomez, 61′), Akolo (Lomotey, 76′)

Remplaçants : Rongier (g.), Fofana, Xantippe, Lomotey, Tolu, Diakhaby, Gomez

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

16 Commentaires

  1. Je rejoins beaucoup de fidèles de l’ASC, la colère domine… et un mot aussi prédomine : HON-TEUX !
    On peut encore souligner l’amateurisme des dirigeants chez qui rien ne semble bouger sauf dans l’urgence et qui sont proches de leurs sous ! Bernard Joannin, avec tout le respect que je vous dois, agissez, ouvrez vos yeux et s’il vous plait cessez vos discours faussement optimistes qui ne bernent personne depuis bien longtemps ! Virez Mulazzi et Williams et entourez de gens compétents et ambitieux ! il est temps de changer de politique sportive (on n’essaie pas de construire une équipe en Septembre quand la saison débute en Juillet !)… ou alors si vous en êtes incapable, vendez le club !
    Mais que dire du terrain ?!? Certes sur le papier certains sont talentueux mais on n’a pas d’équipe ! Et ça, c’est la responsabilité d’Hinschberger !! Pas de jeu collectif, que d’erreurs techniques, pas de réaction et le moral dans les chaussettes… On est incapables de créer du jeu et de se créer des occasions de but ! C’est ça l’apôtre du jeu offensif ? (souvenez vous des discours du début de saison… non mais quelle blague !) J’étais déjà plus que perplexe à son arrivée mais là si il n’y avait que moi il aurait déjà pris la porte (ou démissionné si il avait un peu plus d’honneur car là il n’a aucun impact sur l’équipe !)
    Eh l’ami Phillipe, arrête tes leçons de com et met toi réellement au boulot !
    Tanchot et surtout Pélissier doivent bien rigoler…
    Quant aux joueurs qui croient encore à la montée, il serait temps qu’ils réagissent, qu’ils ouvrent les yeux et se sortent les doigts du cul !
    Le club sombre encore doucement mais surement…

    • Hinsberger, est parti de Grenoble, en douce et en opportuniste, à la veille de la reprise, bravo, et en plus, en dénigrant le club, il s est dit content de rejoindre Amiens avec de bonne structure pouvant lui permettre de travailler dans de meilleures conditions qu a Grenoble avec notamment de bons équipements et un bon centre de formation. malgré cela, les résultats ne sont pas au rdv pour Amiens, c est lui le pb. C est un beau parleur qui se la joue et qui va encore se trouver des excuses pour expliquer son manque d efficacité. Cette fois la faute à qui, des joueurs ou de la direction ? D après ses commentaires son ego ne lui permets pas de se remettre en cause.
      En partant pour Amiens il s imaginait en ligue 1 la saison prochaine, dommage pour vous, mauvaise pioche.
      Bonne chance à Amiens

  2. John est la le fils spirituel à Bernard
    Il va trouver la solution et le comique luigi
    Qui dit on a retrouvé les valeurs après le misérable match nul à Nancy avec ça c est mal barrée

  3. Et il faut arrêter de parler d’union sacrée et de ces différents concepts marketing.
    Ça fait la 3 eme année qu’on voit une équipe zéro. Les supporters n’en peuvent plus.
    Perdre oui! Mais en se battant. Là on ne fait RIEN

  4. Cette équipe est d’une médiocrité sans limite. Pas de jeu, incapable de réaliser 3 passes sans erreurs techniques, oui on va remonter, mais avant, on risque bien de descendre.

  5. Calamiteux.
    Les joueurs zéro. Ils n’ont aucune envie de jouer
    L’entraîneur zéro. Les matches passent et il n’a aucun poids sur le jeu
    Le recruteur zéro. A quand de vrais recrutements ?
    Le président ! Dépassé !
    Réagissez m….