L’Amiens SC balaise à Rodez ?

Amiens SC
Maxime Le Pihif/FEP/Icon Sport

Auteur d’un très bon début de saison, l’Amiens SC est désormais face à un nouveau défi : entretenir cette dynamique sur la durée pour espérer avoir un vrai rôle à jouer dans le haut de tableau. Pour cela, il faudra à la fois réaliser des séries et aussi réussir à prendre de gros points à l’extérieur. Un double objectif réalisable dès ce samedi à Rodez ? Présentation. 

Garder les pieds sur terre…

Un temps leader au début du mois de septembre, l’Amiens SC a finalement vécu la première trêve internationale de la saison au pied du podium, bien calé à la quatrième place. Le tout grâce à une capacité de réaction une nouvelle fois éprouvée face à Niort, une semaine après la deuxième défaite de la saison, sur le terrain de Caen. De quoi atteindre le quasi-quart du championnat avec déjà 17 points au compteur et un parcours proche de la perfection à domicile (quatre victoires pour un match nul). « C’est très positif mais il ne faut pas que l’on s’enflamme, clamait alors le toujours très pondéré Antoine Leautey. Que l’on prenne les points contre les équipes censées être moins fortes que nous et on verra la suite. »

Sur le papier, le déplacement à Rodez – qui n’a toujours pas gagné devant son public cette saison (2 nuls, 2 défaites) – apparaît donc comme le match idoine pour enfin passer la seconde à l’extérieur. En effet, Amiens n’a jusqu’ici pris que quatre petits points en autant de sorties en dehors de ses bases, il est vrai face à une adversité d’un calibre premium à savoir Metz, Sochaux, Le Havre et Caen, tous pensionnaires de la première partie de tableau. Maintenant, le piège serait de penser que ce cinquième déplacement de la saison est gagné d’avance. « On a une marge de manœuvre très fine et cette défaite en amical contre QRM était un mal pour un bien, confirme Francis De Percin. On a pris une belle claque mais ça nous a remis les idées en place. On ne peut pas se permettre d’arriver la fleur au fusil à Rodez »

…Pour pourquoi finir par voir plus haut

A défaut de se laisser griser par sa bonne entame de saison, l’Amiens SC doit plutôt pousser toujours un peu plus son degré d’exigence pour être plus qu’un simple tube de l’été. « Je suis bien et tranquille avec 17 points mais j’espère qu’on ne restera pas bloqué à 17 points, ironise Jérémy Gélin. Quand je regarde l’effectif, on n’a rien à envier à n’importe quelle équipe. On sent que tout le monde est joyeux et qu’un truc commence à se créer. On a des qualités, on essaie de faire preuve d’intelligence. » « On va être plus redouté, mais c’est à nous de montrer les crocs, surenchérit Mattheo Xantippe. Je trouve que l’on a vu une équipe qui montre une certaine sérénité, un certain calme. C’est ce qui nous manquait l’an passé. »

Reste aussi à afficher un peu plus de maîtrise dans les matches, notamment pour apprendre à mieux voyager au-delà même de penser à rivaliser face aux cadors du championnat. « Il faut être capable de mieux gérer nos temps faibles, être plus performant et précis dans nos temps forts mais aussi avoir plus de maturité dans notre jeu, reconnaît Francis De Percin. On a vu contre les grosses équipes comme Le Havre ou Caen qu’il nous manquait des choses. C’est là-dessus qu’il faut s’améliorer. Bien entendu que ça fait parler d’être quatrième mais on est aussi conscient des prestations que l’on a réalisées. On n’a jamais vraiment dominé notre sujet, on n’a jamais gagné 4 ou 5-0. Il ne faut pas s’enflammer. La route est longue. »

Et particulièrement semée d’embuches d’ici la prochaine trêve d’un mois en raison de la coupe du monde. D’ici là, Amiens va bien entendu se mesurer à Dijon, Nîmes et Saint-Etienne mais aussi à des équipes qui joueront sans doute leur survie en Ligue 2 cette saison, comme QRM, Pau et donc Rodez. Et pour ressortir gagnant de ce genre de bataille, il faudra indubitablement en avoir dans les pieds mais aussi dans le ventre.

Romain PECHON

RODEZ – AMIENS SC

10ème journée de Ligue 2

Samedi 1er octobre, 19 heures

Stade Paul Lignon, Rodez

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *