L’Amiens SC avait réussi à enchaîner deux victoires !

Amiens SC
Anthony Bibard/FEP/Icon Sport

Décembre 2021. Une semaine après un succès vital contre Dunkerque, l’Amiens SC parvenait à confirmer pour son deuxième match de suite à domicile en l’emportant face à une triste équipe de Grenoble. Flashback à la veille du duel retour entre les deux clubs à l’occasion de la 36ème journée de Ligue 2.

Le match

Une semaine après son probant succès contre Dunkerque, l’Amiens SC remettant ça en ne laissant aucune chance à une très faible équipe de Grenoble (4-1), Grâce à ces deux victoires consécutives, les Amiénois prenaient alors leurs distances avec la zone rouge et se propulsent même au sommet de la deuxième partie de tableau. A une rencontre de la fin de la phase aller, la saison de l’Amiens SC semblait enfin lancée !

Le résumé complet du match

AMIENS SC – GRENOBLE : 4-1 (2-0)

18ème journée de Ligue 2

Stade de la Licorne, Amiens

Buts : Tolu (35′, 44′), Badji (51′, 57′) pour Amiens ; Anani (85′) pour Grenoble

Avertissements : Anani (53′), Belmonte (70′)

Arbitre : M. Schneider

AMIENS SC : Gurtner (c.) – Mendy, Lomotey, Fofana – Gene (Ciss, 81′), Gnahoré (Lachuer, 61′), Benet, Sy – Lusamba (Gomis, 81′)- Badji (Bamba, 61′), Tolu (Akolo, 71′)

Remplaçants : Thuram (g.), Xantippe, Lachuer, Gomis, Akolo, Ciss, Bamba.

Entraîneur : Philippe Hinschberger

GRENOBLE : Maubleu – Nery (Diallo, 46′), Monfray, Nestor – Gaspar, Belmonte, Perez (Marchand, 73′), Abdallah – Cissé (De Iriondo, 73′), Anani, Henen (Kokhreidze, 61′)

Remplaçants : Salles (g.), Sylvestre-Brac, Kokhreidze, De Iriondo, Marchand, Gersbach, Diallo.

Entraîneur : Maurizio Jacobacci

La réaction

« On a pris le match par le bon bout. Il fallait tenter d’aller toujours de l’avant. C’était difficile sur la première demi-heure parce que Grenoble fermait bien les espaces, les côtés. On a senti qu’on pouvait quand même être pesant et menaçant. L’ouverture du score sur coup de pied arrêté a déclenché les opérations pour nous. Ca nous a permis de changer la donne. Le système plus offensif de Grenoble en deuxième mi-temps a laissé plus d’espaces et on en a profité sur le troisième et le quatrième but. Je suis très satisfait du contenu. C’est une confirmation, c’est une évidence. On sent une équipe beaucoup plus en confiance, qui prend des risques, se désorganise mais ce sont aussi les succès qui permettent de valider ce genre de comportements. »

Philippe Hinschberger (entraîneur de l’Amiens SC)

Le joueur du match : Tolu Arokodare

Son premier but, de la tête sur un corner de Jessy Benet, fait basculer une rencontre fermée du bon côté. Son doublé juste avant le retour aux vestiaires met clairement la tête sous l’eau à Grenoble. Une semaine après avoir fait preuve de maladresse en dépit d’une envie de bien faire, Tolu Arokodare a montré la meilleure version de lui-même face aux Isérois. Puissant, tonique et décisif, le Nigérian sortait pourtant d’une semaine d’entraînement extrêmement poussive. Comme quoi le football est parfois imprévisible.

Les notes du match de la rédaction

Le top 

Peu en vue durant la première demi-heure, la faute au manque d’espaces entre les lignes mais aussi dans le dos des défenseurs grenoblois, le duo Badji-Tolu s’est mis en route à dix minutes du terme du premier acte. Après avoir débloqué la rencontre d’un coup de tête rageur, le Nigérian emporté tout sur son passage pour doubler la mise moins de dix minutes plus tard. Au retour des vestiaires, le Sénégalais se mettait lui aussi en évidence pour inscrire ses quatrième et cinquième buts de la saison en championnat. Rejoignant ainsi son partenaire de l’attaque au classement des meilleurs buteurs du club. Complices sur comme en dehors du terrain, quand bien même leurs lacunes techniques demeurent intactes, les deux hommes sont décidément indissociables.

Les tops de la rencontre

Le flop

Après une équipe de Dunkerque ouverte aux quatre vents, Grenoble est venu en Picardie avec la ferme intention de mettre le bus. Retirant un attaquant pour ajouter un milieu de terrain défensif supplémentaire, Maurizio Jacobacci a reconnu que le plan était de faire douter les Amiénois au fil de la rencontre. Le problème est que le but de Tolu Arokodare sur corner a totalement fait sombrer une équipe en manque de plan B et d’une indigence technique folle en l’absence de ses leaders au milieu de terrain, Yoric Ravet et Florian Michel.

Les flops de la rencontre

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans cet article ? Contactez la rédaction en précisant le titre de l'article.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.