L’Amiens SC assure en coupe mais n’avance pas en championnat

Amiens SC Aliou Badji
Anthony Bibard / FEP / Icon Sport

Si la saison avance, l’Amiens SC ne cesse de reculer au classement. Dix-huitièmes à l’entame de ce mois de novembre, les Picards sont désormais avant-derniers après leurs deux matches nuls contre Caen et Le Havre. Dans le même temps, l’entrée en lice en coupe de France s’est déroulée sans accroc avec deux qualifications aisées contre Anzin et Cambrai. Décryptage complet.

Caen et Le Havre, deux nuls pour deux scénarios

L’Amiens SC a lancé son mois de novembre par un des matches les plus ennuyeux de 2021. Face à Caen, une autre déception de cette première partie de saison, les Picards n’ont jamais réellement su emballer une rencontre avare en spectacle et qui s’est logiquement soldée par un triste 0-0. A tel point que le seul fait marquant restera la sortie de Nuno Da Costa porté sur son dos pour Formose Mendy. C’est dire l’ennui pour les courageux 8790 spectateurs présents au stade de la Licorne. Un résultat qui ne faisait pas non plus l’affaire des Picards, bloqués dans la zone rouge après ce deuxième match et vierge consécutif.

Quinze jours plus tard, c’est une nouvelle formation normande qui se dresse sur la route de l’Amiens SC : Le Havre. Cinquième de Ligue 2, la troupe de Paul Le Guen réalise jusqu’ici une bonne saison, principalement grâce à sa solidité défensive. Et si l’entame de match était clairement havrais, Amiens sortait progressivement de sa torpeur pour se procurer plusieurs situations franches. Incapables d’ouvrir le score, les Picards regagnaient les vestiaires en étant menés suite à une faute de main de Régis Gurtner. Et alors qu’une première défaite en un mois pointait le bout de son nez, Arnaud Lusamba arrachait l’égalisation sur penalty. Le tout avant un temps additionnel fou laissant des regrets, en raison des ratés d’Adama Diakhaby et Aliou Badji.

En dépit de son meilleur match dans le contenu depuis un bon moment, l’Amiens SC quittait Le Havre avec un seul petit point au compteur pendant que des équipes comme Dijon, Nîmes et Valenciennes en empochaient deux de plus. Avec seulement une seule victoire sur ses douze derniers matches de championnat, le club de Bernard Joannin demeure donc relégable à l’issue de ce mois de novembre.

La Coupe de France prise par le bon bout 

C’est finalement en coupe de France que l’Amiens SC s’est offert un bon bol d’air. Certes, les adversaires étaient largement à sa portée, Anzin St-Aubin n’étant qu’une petite équipe de district et Cambrai une formation de Régional 1. Néanmoins, les Amiénois ont eu le mérite de ne pas tomber dans le piège contrairement à d’autres équipes de Ligue 2 comme Caen, Dunkerque, Grenoble, Ajaccio, Rodez, Pau ou bien encore Le Havre. Si l’eut fallu attendre la seconde période pour faire la différence contre Anzin St-Aubin, Amiens n’a jamais été en situation défavorable dans cette rencontre largement à sa portée et remportée avec cinq buts d’écart.

Le danger aurait pu être bien plus grand à Cambrai, où les locaux ouvraient le score dès la troisième minute de jeu. Fort heureusement, Jessy Benet remettait son équipe dans le match à peine trois minutes plus tard. De quoi freiner les ardeurs nordistes et permettre à l’Amiens SC de prendre très rapidement le contrôle des opérations avec deux nouveaux buts avant le retour des vestiaires (Tolu et Gene). Et si le deuxième acte était moins abouti et disputé sur un faux rythme, les Picards assuraient l’essentiel en compostant leur billet pour les trente-deuxièmes de finale de la compétition. Amiens a su s’éviter une élimination qui aurait fait tâche et qui aurait pu s’avérer problématique au regard de la situation actuelle en championnat.

L’enseignement majeur : Lusamba perd le brassard

Nommé capitaine durant l’intersaison, Arnaud Lusamba n’a plus le brassard depuis deux matches. Délesté du rôle au Havre, le milieu de terrain a passé le relais à Mateo Pavlovic contre Cambrai, après un intérim d’un match de Régis Gurtner en Normandie. Un choix fort de Philippe Hinschberger qui se refusait pourtant à envisager un tel changement au début du mois de novembre. « A un moment donné, dans notre situation, il faut bien réfléchir à différentes choses et puis cette question du brassard pour Arnaud a été soulevée tellement de fois depuis le début de l’année qu’à un moment donné, je suis en droit de m’interroger sur le fait que ça peut le libérer ou non, précise le coach de l’ASCOn en a parlé avec Arnaud, j’ai pris cette décision et ce n’est pas du tout une sanction. C’est pour qu’il puisse se recentrer sur son football, redevenir le Arnaud Lusamba que vous connaissez mieux que moi. »

Romain PECHON

Le bilan complet : 

Amiens SC – Caen : 0-0

Anzin – Amiens SC : 0-5 (Tolu *3, Gnahoré, Mendy)

Le Havre – Amiens SC : 1-1 (Lusamba sp)

Cambrai – Amiens SC : 1-4 (Benet, Tolu, Gene, Badji)

L’équipe-type du mois

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans cet article ? Contactez la rédaction en précisant le titre de l'article

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires