L’Amiens SC arrache un match nul inespéré à Nîmes !

Tolu Diakhaby but Amiens SC

Grâce à un final complètement fou, en dépit d’une prestation d’ensemble encore trop poussive, l’Amiens SC revient de Nîmes avec un point du match nul longtemps inenvisageable et finalement arraché dans le temps additionnel (3-3), ce samedi pour le compte de la 8ème journée de Ligue 2.

Une entame ratée…

Deux ans après le but au bout du temps additionnel de Calabresi pour arracher le point du nul, l’Amiens SC a récidivé grâce à Tolu, lui aussi buteur sur le gong pour éviter une défaite qui semblait pourtant inéluctable. Timorés et passifs, les Picards subissaient en effet la domination adverse dès les premiers instants. Et si Gurtner s’employait pour détourner en corner le bon coup franc de Benrahou (3e), le gardien de but amiénois restait scotché sur sa ligne lorsque le numéro 22 du NO reprenait d’une tête croisée le bon centre de Sainte-Luce pour ouvrir le score (1-0, 16e). A peine le temps de tenter de reprendre leurs esprits que les Amiénois se retrouvaient avec un deuxième but de débours.

Profitant d’une relance ratée de Bamba, Delpech centrait en retrait pour Sainte-Luce qui trouvait le chemin des filets, depuis l’extérieur de la surface de réparation et avec le concours bien involontaire de Fofana (2-0, 21e). Déjà au pied du mur, les visiteurs répondaient timidement et uniquement sur coup de pied arrêté, à l’image de ce coup franc dangereux de Benet – qui honorait sa première titularisation – permettait à Bratveit de se mettre en évidence (25e). Une impuissance symbolisée par la grossière simulation de Bamba, l’amenant à recevoir un avertissement juste avant le retour aux vestiaires.

…Un final homérique

Sans doute rattrapé par un sentiment de facilité, Nîmes relâchait un peu l’étreinte en tout début de seconde période. Ce qui permettait à Badji de trouver l’angle du poteau gauche après une déviation involontaire de Benet (51e). Malheureux sur ce coup, le Sénéglais avait l’occasion d’exulter lorsqu’il reprenait de manière acrobatique le centre en cloche de Bamba pour relancer un peu le suspense (2-1, 60e). Un espoir qui semblait de courte durée puisqu’Amiens n’était jamais en mesure d’emballer la rencontre pour faire douter les Gardois. Au contraire, Koné redonnait un avantage de deux buts à son équipe en coupant au second poteau un centre de Burner (3-1, 75e).

Le point de départ d’une fin de match aussi folle que difficile à analyser de manière objective. Et pour cause, Xantippe s’offrait son premier but en contre sur une frappe contrée au cœur de la surface de réparation (3-2, 88e). Puis, Tolu arrachait une égalisation inespérée consécutive à un coup franc vivement contesté par les Nîmois au niveau de la ligne médiane. A la retombée d’une tête hasardeuse de la défense gardoise, l’attaquant nigérian catapultait sa reprise au fond des filets (3-3, 90e+5).

Un point heureux, rendu possible par les moments de flottement adverses, qui permet à l’Amiens SC de demeurer au-dessus de la ligne de flottaison avant de recevoir Pau et d’aller à Nancy pour conclure cette semaine à trois matches.

Romain PECHON

NIMES – AMIENS SC : 3-3 (2-0)

8ème journée de Ligue 2 BKT

Stade des Costières, Nîmes

Arbitre : M. Landry

But : Benrahou (16e), Sainte-Luce (21e), Koné (74e) pour Nîmes ; Badji (60e), Xantippe (89e), Tolu (90e+4) pour Amiens

Avertissements : Delpech (66e), Koné (77e) pour Nîmes; Xantippe (35e), Bamba (44e), Lomotey (72e)

Nîmes : Bratveit – Burner, Ueda, Martinez, Sainte-Luce – Fomba (Paquiez, 88e), Ponceau (Valerio, 79e – Delpech Benrahou, Eliasson (Ferhat, 79e) – Doucouré (Koné, 68e)

Remplaçants : Dias (g.), Guessoum, Paquiez, Valerio, Koné, Ferhat, Aribi

Entraîneur : Christophe Raymond

Amiens SC : Gurtner – Alphonse, Fofana (2), Pavlovic, Xantippe – Benet (Lahne, 70e), Lomotey, Lusamba (c.) – Gomis (Akolo, 70e), Badji (Tolu, 70e), Bamba (Sy, 90e)

Remplaçants : Thuram (g.), Mendy, Sy, Lachuer, Akolo, Tolu, Lahne

Entraîneur : Philippe Hinschberger

Un commentaire

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.