L’Amiens SC à la recherche d’une solution à gauche

Bianchini Amiens SC
Panoramic

Organisé dans un schéma asymétrique depuis le début du mois de décembre, l’Amiens SC avait trouvé un certain équilibre au mois de décembre avec Juan Otero en piston gauche. Parti au Mexique, le Colombien a laissé un vide qu’Oswald Tanchot pourrait peiner à combler. Explications. 

Bianchini en souffrance à Guingamp

Le couloir gauche de l’Amiens SC est aujourd’hui sujet à beaucoup d’interrogations. Tandis qu’Adam Lewis n’a pas convaincu depuis son arrivée en août dernier, Sanasi Sy est éloigné des pelouses depuis le mois de novembre pour cause de blessure. Face à cette pénurie de latéral gauche de métier et dans l’attente d’un probable renfort durant le mercato d’hiver, Oswald Tanchot a décidé de mettre en place un système hybride avec un joueur à vocation offensive aux côtés de Nathan Monzango. Un rôle dévolu à Juan Otero jusqu’à la réception d’Ajaccio avant le départ du joueur au tout début de ce mercato hivernal.

Amiens SC : Florian Bianchini trop « timide » selon Oswald Tanchot

Le problème est « qu’aucun remplaçant naturel » de Juan Otero ne se dégage à l’heure actuelle de l’aveu même d’Oswald Tanchot. « Pour l’instant ce n’est pas facile de savoir comment le remplacer, poursuit-il. Vous avez vu Florian Bianchini, il a été un peu gêné sur le côté gauche. Il a les qualités dans le dernier tiers, athlétiquement il ressemble à Juan, mais il n’a pas encore la lecture et ce n’est peut-être pas le mettre dans les meilleures conditions que de le faire démarrer à gauche, même s’il a beaucoup joué à ce poste à l’entraînement et en N3. Il a été trop respectueux de l’aspect défensif du poste alors que je voulais un joueur qui se lance de derrière. »

Monzango sacrifié au nom de l’équilibre ?

Dès lors, la question de la solution retenue pour affronter Niort se pose clairement. « Il faudra peut-être changer de système, avance Oswald Tanchot. Il faut juste trouver la solution. » Celle-ci pourrait être un retour à une défense à quatre éléments, avec deux latéraux de métier. Une option qui pourrait donc pousser sur le banc Nathan Monzango, sorti en cours de match à Guingamp. A contrario, le coach de l’Amiens SC pourrait se contenter d’inverser les positions de Mickaël Alphonse et Florian Bianchini – pour permettre à ce dernier d’évoluer sur le flanc droit, comme ce fut le cas en début de seconde période mardi soir.

Amiens SC : Oswald Tanchot rend hommage à Juan Otero

Quoi qu’il en soit, l’Amiens SC est à la recherche du bon équilibre et son entraîneur n’exclut aucune option, pas même celle d’animer les couloirs avec deux joueurs à vocation défensive. « Jouer avec Mickaël (Alphonse) à gauche et Youssouf (Assogba) à droite, ça fait partie des possibilités, reconnaît Tanchot. Maintenant, j’aime bien avoir trois ou quatre joueurs offensifs sur le terrain, c’est important dans le message envoyé à l’équipe, mais on peut jouer offensivement avec des joueurs défensifs, à condition qu’on leur donne des tickets de sortie et de grandes libertés offensives. C’est une question d’animation et de complémentarité dans les zones. » Une animation encore en construction et qui pourrait bien évoluer de nouveau.

Romain PECHON

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.