L’Amiens SC a donné le bâton pour se faire battre !

Amiens SC Zungu
©PHOTOPQR/REPUBLIQUE DES PYRENEES/ATORRENT/MaxPPP

Avec une défaite au terme d’un scénario aussi rocambolesque qu’impardonnable, avec une équipe suffisante et une expulsion ridicule de Bongani Zungu, l’Amiens SC a touché le fond à Pau et laisser filer sa dernière chance de s’offrir une fin de saison potentiellement passionnante. Débrief en cinq points de cette rencontre comptant pour la 27ème journée de Ligue 2.

L’incidence du résultat :

Virtuellement septième avec dix points d’avance sur le dix-huitième et huit unités de débours sur le top 5 après l’ouverture du score de Mateo Pavlovic, l’Amiens SC a finalement fait la très mauvaise opération de cette 27ème journée de Ligue 2. Incapable de se mettre à l’abri et de faire preuve de professionnalisme de bout en bout, les Picards ont concédé une défaite qui solde les espoirs démesurés de tous ceux qui rêvaient à une invraisemblable remontada sur la fin de saison, Sochaux disposant désormais de quatorze points d’avance.

Surtout, Amiens reste à portée de tir des candidats au maintien, avec finalement « seulement » cinq points de plus que Grenoble, tombeur dans la difficulté de Nancy, la lanterne rouge et prochain adversaire des hommes de Philippe Hinschberger. Un match où tout autre résultat qu’une victoire serait une contre-performance avant d’aller à Toulouse pour y défier un leader qui fonce tout droit vers une remontée en Ligue 1, deux ans après la descente commune des deux clubs. De son côté, le club picard ne doit plus penser qu’à une seule chose : assurer au plus vite son maintien et éviter de jouer avec le feu, un mal qui ronge cette équipe depuis le début de saison.

Le joueur du match : Mateo Pavlovic

De retour de suspension, Mateo Pavlovic aurait dû contribuer au succès de l’Amiens SC avec cette lourde frappe sous la barre de Stefan Bajic pour ouvrir le score. Longtemps solide défensivement, il a repoussé un nombre important de centres en étant intraitable dans le domaine aérien. Sorti sur blessure à quelques minutes du coup de sifflet final, l’ancien Angevin a été recousu dans le vestiaire après la rencontre. Le seul Amiénois à repartir de Pau avec des points, quatre au total.

La déclaration :

« On s’auto-détruit. C’est un match que je vais vite oublier. Maintenant, il peut laisser des traces. On va jouer contre Nancy, qui a perdu chez lui, qui va venir à la Licorne pour prendre des points. Je ne fanfaronne pas, je veux bien qu’on aille discuter dans le vestiaire en disant qu’on veut aller chercher le top 5, mais il faut d’autres comportements, un comportement adapté à la situation. Sur ce match, je ne peux pas féliciter mon équipe. »

Philippe Hinschberger (entraîneur de l’Amiens SC)

La statistique :

3 – A Pau, l’Amiens SC a concédé une troisième défaite consécutive en l’absence d’Aliou Badji au coup d’envoi ou sorti prématurément. Face au Paris FC, le Sénégalais avait quitté le terrain très rapidement pour cause de blessure, avant de voir son équipe s’incliner en son absence. Sans lui, le bilan de son équipe demeure famélique (1 victoire en 11 matches contre 6 sur 16). De quoi confirmer l’existence d’une Badji-dépendance à l’Amiens SC.

Le tweet du match :

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans cet article ? Contactez la rédaction en précisant le titre de l'article.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.