L’AC Amiens va retrouver Jean-Bouin sans de nombreux cadres

En grande difficulté avant l’interruption définitive de la saison 2020/2021, avec six défaites en autant de journées, l’AC Amiens va aborder un nouveau cycle avec le départ de plusieurs éléments moteurs de son équipe, dont Mickaël Despois, au moment de retrouver le stade Jean-Bouin. Décryptage de la situation avec Rachid Hamdane, le président du club.

Le stade

« Il n’y a pas de soucis pour retourner à Jean-Bouin, ils ont tout refait et il n’y a plus de problèmes. Il est prévu que l’on reprenne le championnat à Jean-Bouin, c’est réglé. Ils ont fait venir une équipe depuis Paris qui a comblé une partie des cavités qui sont très profondes. Le risque d’effondrement est nul, mais il est possible qu’il y ait de petits affaissement sur d’autres parties du terrain mais c’est à cause des travaux. Il y a beaucoup de cavités dans le quartier ! On a quand même la chance qu’ils soient à huit et douze mètres de profondeur et non pas à deux. Il n’y a pas de risque. Pour beaucoup de monde, dont moi-même, c’est un soulagement de retrouver notre stade.

Azouz Hamdane (AC Amiens) : « On ne se sent pas chez nous à Moulonguet »

C’était bien d’aller à Moulonguet, il y avait beaucoup de monde, mais on ne pouvait pas accueillir nos partenaires et les bénévoles qui aident le club au quotidien depuis des années parce qu’on n’avait pas l’accès au club house. Il était hors de question que l’on vire le RCA de son club house alors que l’on empruntait leur terrain. On a essayé de faire sans, c’était compliqué et tout les samedis matins il fallait prendre le matériel depuis Jean-Bouin pour aller à Moulonguet et tout ramener le soir. Physiquement, c’était compliqué. En plus de ça, il n’y avait pas de résultats. C’est un soulagement de trouver Jean-Bouin et le quartier, même au sein de l’effectif. Tout le monde est content de retrouver nos installations et avec le nouvel effectif, on repart sur un nouveau cycle. »

Les départs

« Il y a de nombreux départs dont deux que l’on ne souhaitait pas. Joffrey Torvic part à Longueau, Landry Matondo devrait aller à Camon, Victor Samb habite à Paris désormais et va trouver un autre club. Mickaël Despois a signé à Camon. Richie Dilemfu s’en va à Saint-Quentin et c’est une grosse perte pour nous, mais c’est comme ça, il va jouer à un niveau plus élevé, tant mieux pour lui. Jakob Jeno va rejoindre Grenoble et Laurent Heloïse ne devrait pas rester non plus. C’est un gros renouvellement qui s’annonce mais est-ce que l’on n’était pas arrivé au bout d’un cycle ? Il faut se poser les bonnes questions à un moment donné.

National 3 : Date de reprise connue pour l’AC Amiens et l’Amiens SC (b)

On a fait une sale saison et merci le Covid, il faut être honnête. On a fait une belle représentation en coupe de France, même si on a été éliminé par une R2. On a joué avec des jeunes sur cette compétition et ça s’est bien passé. Il faut aller gagner chez des R1 du Nord avec une équipe jeune ! On l’a fait deux fois. Il fallait renouveler et laisser plus de place aux jeunes, mais on va tout de même recruter parce qu’on perd une majorité de titulaires. Le staff technique a décidé de faire de la place dans le groupe. On était une trentaine l’année dernière et on sera vingt-quatre ou vingt-cinq cette saison. Il y a des joueurs qui sont là aujourd’hui et qui ne seront pas forcément dans le groupe N3 pour la prochaine. Ce n’est pas qu’on ne veut pas les conserver, mais il ne faut plus qu’on soit une trentaine, ce sera au choix du staff. »

Les arrivées

« On a repris Okan Bodur qui était parti à Camon, on a signé Maxence Kwinta en provenance de Longueau et on fait revenir Chouaib Sagouti qui était à Ivry la saison dernière. L’entraîneur voulait lui donner le capitanat après son très bon début de saison là-bas. On l’a récupéré pour encadrer les jeunes mais ce n’est pas fini, on veut encore signer trois à quatre joueurs. Pour l’instant, on ne se presse pas parce qu’on n’a pas les moyens financiers de se presser. Tout le monde est gourmand aujourd’hui. On a déjà décidé de prendre les meilleurs du coin que l’on voulait avoir et on s’attèle maintenant à signer des joueurs plus expérimentés pour encadrer la jeunesse. C’est impératif parce que les jeunes seront bons mais ne tiendront pas forcément la cadence. Quand on connait le niveau d’exigence en National 3 aujourd’hui, c’est compliqué et les jeunes doivent prendre de l’expérience. On a aussi récupéré deux gardiens en provenance de Chauny et d’Abbeville. »

Les ambitions

« C’est très compliqué de se fixer des objectifs. Ce que l’on veut maintenant c’est faire une équipe pour être dans les sept ou huit premiers et être un peu à l’aise. On avait fait zéro points en six matches l’année dernière et c’est du jamais vu avec des joueurs soi-disant expérimentés et cadres. On n’a rien fait. Et il fallait voir certaines prestations ! Parfois on n’a pas eu de chance, mais parfois c’était très dur. Pour nous, ça a été un signal qu’il fallait peut-être changer des choses. Certains joueurs n’ont peut-être plus l’envie et l’exigence de s’entraîner plusieurs fois par semaine et souhaitent redescendre de niveau, et je n’ai pas de problème avec. Pour l’ambition, on n’a même pas encore jouer de matches de préparation. Il faudra voir l’osmose entre les joueurs parce qu’on a changé pas mal de joueurs. On conserve quand même une ossature parce qu’il faut être sérieux. Gauthier Banaziak, Kevin Martinez, Arnaud Binet et Pierre Slidja restent. »

L’exode vers Camon

« Je n’ai pas de problème avec ça, s’ils trouvent leur bonheur à Camon, tant mieux pour eux ! Que ce soit à Camon ou à Longueau, tant qu’ils trouvent leur bonheur, c’est le principal et tant mieux pour les joueurs. Certains ne peuvent plus assumer quatre ou cinq entraînements hebdomadaires, c’est normal qu’ils discutent ailleurs, je n’ai aucun problème avec ça. On ne les a pas forcément mis à la porte. Il y a des exigences et certains ne se sentent pas en capacité de donner en contrepartie, et on se sépare bons amis. »

Propos recueillis par Romain PECHON avec Adrien ROCHER

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans cet article ? Contactez la rédaction en précisant le titre de l'article