L’AC Amiens mise sur ses revenants

AC Amiens

Après Mickaël Despois et Pierre Slidja en début de saison, l’AC Amiens a plus récemment réintégré Okan Bodur et Chouaib Sagouti, déjà passés par le club à l’époque du National 2. Des retours qui suscitent beaucoup d’enthousiasme chez Azouz Hamdane, qui était à la recherche d’un second souffle pour son équipe. 

Deux come back supplémentaires

Il paraît que c’est dans les vieux pots que l’on fait les meilleures confitures. Et si l’AC Amiens peut compter sur de nouveaux ingrédients performants, comme Aya Diouf ou Pape Seck, c’est bel et bien avec une recette déjà connue qu’Azouz Hamdane compte apporter un vent de fraîcheur au sein de son équipe. En effet, après le départ avorté de Mickaël Despois pour l’US Camon et la réintégration tardive de Pierre Slidja courant septembre, le club de National 3 a également décidé de relancer Chouaïb Sagouti et Okan Bodur, deux visages bien connu des suiveurs du club.

Si le premier a joué au plus haut niveau avec Chambly entre 2014 et 2016, il demeure étroitement lié à l’AC Amiens où il a passé la majeure partie de sa carrière. Quant au second, c’est un pur produit du club, où il a fait toutes ses classes avant d’aller tenter sa chance à l’US Camon la saison dernière. Freiné par les blessures, Okan Bodur a donc décidé de rentrer au bercail pour retrouver des sensations. Pour Chouaib Sagouti, l’idée était de retrouver une forme de stabilité après, lui aussi, un passage express par l’US Camon et deux saisons à Ivry.

Sagouti, la caution expérience

« Chouaïb est revenu sur la pointe des pieds, on a eu une discussion tous les deux et on s’est mis d’accord sur la manière de procéder à propos de sa réintégration et sur notre relation, confie Azouz Hamdane. Il est revenu d’une manière très intelligente, en épurant énormément son jeu. Il a toujours un pied extraordinaire, ce qui est profitable sur coups de pied arrêtés, et il est toujours aussi utile à la récupération du ballon. C’est un joueur très sérieux et encore très affuté, on avait décidé de ne pas aller trop vite avec lui, de lui donner du temps de jeu quand il se sentirait prêt. »

Une approche payante puisque Chouaib Sagouti a été l’un des acteurs majeurs du succès de l’AC Amiens contre Vimy le week-end, réalisant « un très grand match » selon son entraîneur. « Chouaïb, c’est un joueur que j’ai un peu façonné. Je l’ai récupéré à l’âge de 17 ans, il a très longtemps joué chez nous. Je suis très content qu’il soit de retour, assène Azouz Hamdane. Quand on voit de son âge faire les efforts qu’il fait avec autant d’intelligence et d’humilité, c’est très clairement un exemple à suivre pour les jeunes à ses côtés. »

Bodur, un joker de luxe ? 

A commencer par Okan Bodur, promis à un brillant avenir lors de son éclosion en équipe réserve il y a trois saisons mais qui peine à confirmer depuis en équipe première. « Okan, j’ai toujours dit l’amour de joueur qu’il était. C’est un très très bon joueur, mais il fallait qu’il se structure un peu plus pour être encore plus performant, reconnaît Azouz Hamdane. C’est exactement le profil de joueur que j’apprécie. Si tout le monde accorde ses instruments devant, avec Slidja, Despois, Seck, Ettaibi, Kwinta et Bodur, on a vraiment des armes offensives très intéressantes. »

De quoi représenter aussi une concurrence importante pour Okan Bodur, dès lors cantonné à un rôle de joker comme ce fut le cas avec succès contre Vimy ? « Pour l’instant, il était un peu gêné par une blessure en début de saison. Il a joué des bouts de matches, il a aussi eu des soucis personnels qui ne lui ont pas permis de s’entraîner normalement. Maintenant, c’est un joueur sur qui je compte énormément, assure Azouz Hamdane. Face à Vimy, il est entré et il a fait exactement ce que j’attendais de lui. C’est un joueur qui sera amené, je l’assume complètement, à devenir titulaire s’il reproduit ce genre de performance. »

Romain PECHON

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *